forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum
forum officiel de strom la saga littéraire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les hyélores, élémentaux protecteurs des arbres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> Salles de cours -> Salle Jacques-Cartier
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Professeur Rochecourt
Professeur
Professeur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 58
Localisation: Le Louvre
Masculin
Age RPG: 0
Point(s): 1 710

MessagePosté le: Dim 9 Juil - 16:13 (2017)    Sujet du message: Les hyélores, élémentaux protecteurs des arbres Répondre en citant

Bonjour à tous, 

Ainsi que n’importe lequel d’entre vous possédant un minimum d’esprit logique l’aura déduit, ce cours portera sur les hyélores. 

Qu’est-ce qu’une hyélore? 
Les fervents amateurs de mythologie parmi vous reconnaîtront peut-être le terme désignant les nymphes protectrices des conifères dans la mythologie grecque.  Cependant, ce n’est pas le sujet de ce cours.  Si les dryades et autres nymphes vous intéressent, je vous conseille plutôt d’aller voir dans les cours de mon collègue, le professeur Fleurette.   

Une hyélore est un petit élémental (dont la taille dans sa plus grande dimension varie entre 5 mm et 2 cm) habitant sous l’écorce de nombreux arbres, plus précisément de nombreux conifères.  Comme la plupart des élémentaux, les hyélores sont invisibles à l’oeil nu sauf à ceux possédant une aura des plus puissantes.  Les hyélores peuvent adopter de nombreuses formes afin de se faufiler dans le moindre creux, et possèdent par conséquent à un corps extrêmement souple, voire carrément élastique.  À ce jour il n’est pas clair si les hyélores sont des créatures conscientes ou si elles appartiennent plutôt au règne des plantes ou des fungi. 

Impact sur l’arbre hôte 
Contrairement à ce que l’habitat naturel des hyélores pourrait laisser supposer, la présence d’une colonie est bien bénéfique et non nuisible à l’arbre qui l’abrite.  Au contraire, par exemple, des termites, les hyélores ne creusent pas de sillons dans le bois de l’arbre.  La composition hors du commun de leur corps (qui sera très certainement l’objet d’un de vos cours de chimie durant vos études) leur donne en effet deux caractéristiques pour le moins intéressantes.  Tout d’abord, les hyélores sont, comme déjà dit, extrêmement souples, ce qui leur permet de s’adapter à l’espace les entourant.  Ensuite, les hyélores ont la fascinante particularité de se fondre partiellement, voire parfois entièrement, dans le bois.  Le pourcentage de leur corps qui est absorbé par le bois varie en fonction du type de bois (les résultats les plus spectaculaires ont été obtenus dans des mélèzes), de l’âge de l’arbre (plus il est jeune, mieux l’hyélore peut se fondre dedans), de la taille de l’hyélore (plus elle est grande, mieux cela fonctionne) et probablement d’autres facteurs encore inconnus des chercheurs de l’Organisation. 

Les effets de la présence d’hyélores au sein d’un arbre sont de nature diverse.  Tout d’abord, ces élémentaux stimulent l’écoulement de la sève et facilitent ainsi l’échange de nutriments et de déchets au sein de l’arbre.  Leur présence occupe également un espace qui aurait autrement été à la merci des parasites.  Les hyélores sont donc ainsi de véritables protecteurs pour les arbres.  Elles sont également un excellent isolant thermique, protégeant ainsi l’arbre contre les températures extrêmes.  Enfin, la caractéristique la plus spectaculaire des hyélores du point de vue d’un observateur externe est qu’elles sont ignifugées.  Lors d’un feu de forêt, il est donc possible qu’un arbre voie toute son écorce ainsi que ses épines s’envoler en fumée, mais le tronc et la plupart de ses branches resteront intacts.  Il s’agit également d’une des rares occasions où les hyélores sont visibles à l’oeil nu.  Sous l’effet de l’intense chaleur du feu suivie par l’exposition à l’air libre, la composition chimique de leur corps se trouve altérée.  Elles apparaissent alors d’un brun pouvant tirer vers le noir ou le rouge en pleine lumière et prennent une teinte fluorescente rouge dans l’obscurité.  Pour des raisons de discrétion, l’Organisation doit boucler les zones où de tels phénomènes sont observables. 

Applications pratiques 
Bien que la découverte des hyélores remonte au 17ème siècle, ce n’est que très récemment que de réels progrès ont été faits quant à la compréhension de leur composition et fonctionnement.  Par conséquent, il n’y a que très peu d’applications pratiques de ces connaissances pour le moment.  Des colonies sont créées artificiellement afin de protéger certains spécimens de conifères ayant une valeur particulière pour un raison ou une autre.  Toutes les autres applications ne sont encore qu’en phase de test ou de conception.  On mentionnera notamment le développement d’une nouvelle gamme de matériel ignifugé. 

Devoirs 
Vous vous servirez des sources que vous avez à votre disposition ainsi que du contenu du cours pour répondre aux cinq premières questions. Vous recevrez 2 PPDS par réponse correcte. La sixième partie du devoir est facultative et vous rapportera un nombre de points qui variera en fonction de l’étendue et de la qualité du travail que vous rendrez. N’hésitez pas à consulter Anatole lors de votre recherche de sources. Les devoirs sont à m'envoyer par message personnel. 

1. Les hyélores doivent leur nom à un élément de mythologie, lequel?  De quelle mythologie est-il originaire? 
2. Faites le lien entre la nature des hyélores et l’élément mythologique auquel elles doivent leur nom. 
3. « Bien que l’habitat des hyélores se trouve entre l’écorce d’un arbre et son tronc, elles ne causent pas de dégâts à l’arbre. »  Vrai ou faux?  Justifiez. 
4. « Il y a peu d’applications pratiques de nos connaissances au sujet des hyélores, car cet élémental a été découvert récemment. »  Vrai ou faux?  Justifiez. 
5. Expliquez en quoi une colonie d’hyélores fait office de protecteur à un arbre. 
6. Etant donné que les hyélores sont un élémental très répandu, il n’est pas toujours possible de boucler à temps les zones où un incendie les a rendues apparentes.  Cherchez un exemple d’un de ces bouclages tardifs et expliquez le contexte en donnant en particulier les causes du retard de l’Organisation.  Donnez aussi les éventuelles conséquences de ce retard et comment les CI responsables ont réglé l’affaire.

Questions et observations
Vous pouvez poser vos questions à la suite de ce message ou me les envoyer par message personnel. Je m'efforcerai d'y répondre dans les plus brefs délais.
_________________
M.Rochecourt
Professeur de Biologie
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Juil - 16:13 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> Salles de cours -> Salle Jacques-Cartier Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com