forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum
forum officiel de strom la saga littéraire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Murmures au creux de l'oreille
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> Quêtes & Enquêtes -> Salle des RPG -> RPG : à vos claviers !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 874
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Holt
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 27
Point(s): 4 299

MessagePosté le: Dim 25 Juin - 11:00 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

Contrairement à une idée reçue, tous les objets atterrissant au musée de l'Insolite n'avaient pas une histoire écrite en lettres de sang au firmament des mythes et légendes.  Beaucoup n'avaient fait que de minimes vagues et avaient été découverts suite à des concours de circonstances de manière totalement fortuite et, souvent, banale.  C'était le cas de l'acquisition la plus récente du musée, une boucle d'oreille élégante constituée d'une simple perle blanche pendue à une courte chaine d'argent.  Le fermoir, en argent également, était finement ciselé mais sans caractéristique notable.  Le bijou datait du début du treizième siècle et avait été confectionné comme parure de mariage pour une comtesse du sud de la France.  Il était ensuite passé de main en main au fil des siècles, disparaissant brièvement durant certaines périodes de troubles mais réapparaissant toujours après un certain temps.  Le dernier passage avait finalement attiré l'attention de l'Organisation après qu'une séide en ait hérité d'une grand-tante récemment décédée.  La jumelle de la boucle d'oreille, elle, avait disparu dans la nature depuis longtemps.


La raison pour laquelle un objet à première vue ordinaire avait été ajouté à l'inventaire (parfois franchement ésotérique) du musée, était le bruit.  Il y avait quelques traces de ceci dans les mémoires écrites au 14ème siècle d'une ancienne propriétaire du bijou (celle-ci se plaignant d'"entendre des voix"), mais sans la boucle d'oreille cela n'avait jamais pu faire l'objet d'une enquête poussée.  Maintenant que l'objet se trouvait entre les mains de l'Organisation, il était indéniable qu'il émettait en effet du "bruit" (terme extrêmement précis et hautement scientifique utilisé par des professionnels en la matière.)  Là où ça devenait vraiment intrigant était que 1. Il n'y avait aucun mécanisme visible d'où ce son pourrait provenir et 2. D'aucuns prétendaient qu'il pourrait s'agir de paroles dans une langue encore non identifiée.  


Et c'est là que j'entrais en scène.  Ma position au département linguistique de l'Oeil faisait qu'on m'avait assigné la tâche de déterminer si oui ou non il s'agissait d'une langue et non de sons aléatoires.  Je ferais équipe avec Clara Quémeneur, une alchimiste dont le domaine de prédilection se situait au niveau historique.  Elle serait chargée entre autres de déterminer si l'objet correspondait à une forme de technologie ou de phénomène insolite que l'Organisation avait rencontré auparavant.  Ca, c'était le briefing officiel.  Ca avait l'air tellement simple formulé comme ça.  De mon côté, je ne me faisais aucunes illusions: si c'était simple, l'Organisation ne s'en chargerait pas.


Après près de deux ans au Louvre, j'avais de solides bases en navigation dans ses (nombreux et tortueux) couloirs et je parvins donc au labo qui avait été mis à notre disposition sans me perdre.  Et comme tout labo de l'Organisation qui se respecte, il y avait probablement de quoi faire pâlir d'envie plus d'un chercheur.  La boucle d'oreille se trouvait dans une petite boite sur une table autrement vide, n'attendant que nous.  Je n'eus pas à attendre Clara: elle entra quelques instants à peine après moi.  Un sourire fendit mon visage, causé en grande partie par l'excitation face à cette énigme.


"Salut, j'ai comme l'impression qu'on va être occupées pendant un moment avec cette boucle d'oreille.  J'espère que tu n'avais rien d'urgent de prévu."


Bien que mon ton ait été celui de l'humour, je soupçonnais que nous passerions un temps considérable dans ce laboratoire durant les jours (et, du moins en ce qui me concernait, probablement nuits) à venir.  Bien que Clara soit une alchimiste, elle avait environ mon âge et nous nous étions croisées de temps à autre au détour d'un couloir ou d'une enquête, raisons pour lesquelles le tutoiement m'était venu spontanément.


"Oh génial, j'en oublie déjà mes manières.  Sylvia Holt, mais tu le savais probablement grâce au briefing que l'Oeil nous a envoyé."
_________________
Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 25 Juin - 11:00 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 3 315
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 488

MessagePosté le: Dim 25 Juin - 13:09 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

Quand je rejoignis mon bureau à la commanderie du Louvre ce matin-là, un dossier d'enquête m'y attendait déjà.
Officiellement, j'avais été convoquée pour les corrections des examens, ce qui me dispensait de cours au collège une journée par semaine ; l'Organisation avait heureusement des membres bien placés au rectorat. Ce qui me permettait de me consacrer à temps partiel à une mission plus insolite.
Je travaillais depuis quelques semaines à la numérisation de la base de données des phénomènes insolites de l'Organisation : il s'agissait de numériser des documents, bien sûr, mais surtout, à mon niveau, de classer les données par commanderie, thématique et ordre chronologique. Et surtout, la Confrérie en profitait pour vérifier certains éléments, voire pour rouvrir l'enquête quand le dossier était inachevé.


Le dossier sur lequel je me penchai une fois la cafetière lancée n'était pas très épais. Soit l'enquête serait facile, soit on avait juste très peu d'éléments pour la commencer. 
Musée de l'insolite - Pièce n° 147 832 
Boucle d'oreille (XIIIe siècle) 

 
Je contemplai les photographies de l'objet, prises sous toutes les coutures, et lus rapidement la vingtaine de pages du dossier. C'était bien une enquête de vérification que nous étions priées de boucler, une certaine Sylvia Holt et moi. Comme je m'y attendais, je trouvai dans les documents plus de questions que de réponses : qui avait bien pu fabriquer cette boucle d'oreille? Dans quel but? Pour quel usage?La semaine passée, j'avais mené un travail de ce genre sur un pot de chambre du XVIIIe siècle qui avait la réputation d'être hanté. J'avais travaillé avec un spécialiste moldave des ectoplasmes particulièrement austère pour conclure que non, l'objet n'était pas hanté le moins du monde, et que l'explication la plus probable était que son ancien propriétaire souffrait de crises de somnambulisme. J'étais donc ravie de faire équipe avec Sylvia, une jeune alchimiste d'à peu près mon âge que je connaissais de vue -présente, dynamique- et de réputation -efficace.
Après la lecture du rapport, je me rendis dans le laboratoire où je devais la retrouver.

-Salut, m'accueillit Sylvia, j'ai comme l'impression qu'on va être occupées pendant un moment avec cette boucle d'oreille.  J'espère que tu n'avais rien d'urgent de prévu.
Je souris moi aussi : effectivement, j'avais le temps. Dans la vie officielle, je serais en vacances dans quelques jours, ce qui me permettrait d'en consacrer davantage à l'Organisation. et cela tombait bien, cette histoire de boucle d'oreille m'intriguait vraiment. Nous avions le droit de clore l'enquête si nous ne trouvions rien, étant donné qu'elle n'était pas vraiment urgente, mais visiblement, ni Sylvia ni moi n'envisagions cette option.
-Oh génial, reprit ma collègue alchimiste, j'en oublie déjà mes manières. Sylvia Holt, mais tu le savais probablement grâce au briefing que l'Oeil nous a envoyé.
-Clara Quémeneur, me présentai-je à mon tour. Ravie de travailler enfin avec toi. Et si on examinait ce bijou?
J'enfilai une paire de gants en caoutchouc pour ouvrir la petite boîte et saisir la boucle d'oreille. L'objet était classé comme inoffensif, mais je préférais respecter le protocole tout de même. J'examinai la boucle à la lumière ; plus petite que sur les photos, elle paraissait aussi plus fragile : j'admirais l'artisan qui avait pu ciseler une telle dentelle de métal. Mais effectivement, quand on l'approchait de son oreille en écoutant attentivement, elle émettait un son, une sorte de musique aiguë et lente constituée de quelques notes. Jolie, mais déroutante, comme si le compositeur avait appuyé sur les touches de son piano -ou d'un autre instrument que je n'arrivais pas à définir- sans vraiment chercher à créer de mélodie.
-La piste d'un objet diabolique est exclue, il me semble? demandai-je.
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou, Yann Leguardian et DragonSacha!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 874
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Holt
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 27
Point(s): 4 299

MessagePosté le: Lun 26 Juin - 15:35 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

Les présentations (requises plus pour la forme que pour le fond) étant expédiées, nous pouvions entrer dans le vif du sujet.  Etant plus habituée à travailler avec des ordinateurs qu’avec des objets antiques (mon expérience à ce niveau-là se limitant aux originaux de quelques manuscrits anciens auxquels j’avais exceptionnellement eu accès plutôt qu’à une copie), je laissai Clara se charger de manipuler l’objet.  En bonne professionnelle, ses gestes assurés montraient qu’elle savait ce qu’elle faisait.


"La piste d'un objet diabolique est exclue, il me semble?"

Je hochai la tête, car c’était bien l’impression que j’avais eue en lisant le dossier.  En fait, un paquet des pistes habituelles étaient des impasses en ce qui concernait cette boucle d’oreille.  Paradoxalement, écarter la plupart des explications surnaturelles et autres dans le même genre ne faisait que renforcer le mystère qui planait sur cette si petite parure.  Car il était indéniable que si elle avait été ordinaire, elle aurait été silencieuse.


"Yup, les démonologues qui l’ont examinée n’ont pas mis longtemps à écarter cette piste. Les stromographes ne montrent aucun résidu stromique significatif, donc il n'y a priori ni fantôme ni écho stromique d’une sorte que nous connaissons.  Pour le moment la piste privilégiée est celle d’une technologie inconnue…mais il y a le hic de l’âge de la boucle d’oreille, et les analyses préliminaires n’ont pas trouvé de mécanisme plus high tech que le fermoir de la boucle d’oreille.  Donc s’il y a un émetteur radio, un haut-parleur, n’importe quoi, il n’a pas été identifié."



Tout en répondant, j’allumai l’ordinateur du labo histoire d’accéder aux logiciels dont j’aurais besoin.  À côté de son clavier se trouvait une tablette qui servirait probablement de bloc notes, d’appareil photo, de version plus maniable du mastodonte que représentait l’ordinateur principal de la pièce…et de plein d’autres choses.  Je comptais bien éviter le sous-mug, mais passé deux heures du matin ce genre de choses arrivait.



"Quel genre de mesures ou observations est-ce que tu comptes faire?  Perso il va falloir que j’enregistre le son que fait la boucle d’oreille pour que je puisse chipoter avec ses différentes composantes histoire de voir si j’en tire quelque chose qui nous mettrait sur une piste."


Si le briefing avait été assez complet au niveau de la boucle d'oreille compte tenu du peu d'informations dont nous disposions, il avait été plus que vague au sujet du déroulement des opérations.  En fait, cette partie-là consistait plus en une liste des objectifs à atteindre (identifier la nature de l'objet) plutôt qu'en une description du véritable déroulement des opérations.  Ce qui était probablement logique étant donné que chacune savait ce qu'elle faisait, mais pas forcément pratique pour se coordonner.
_________________
Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Revenir en haut
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 3 315
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 488

MessagePosté le: Mar 27 Juin - 18:00 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

-Quel genre de mesures ou observations est-ce que tu comptes faire? Perso il va falloir que j’enregistre le son que fait la boucle d’oreille pour que je puisse chipoter avec ses différentes composantes histoire de voir si j’en tire quelque chose qui nous mettrait sur une piste.
Bonne démarche, songeai-je. Je me demandais si ce son avait un sens, et si oui, ce qu'il pouvait bien signifier. Mais ma mission, à moi, était surtout de déterminer qui avait bien pu concevoir un tel émetteur, et comment.
-Mmh... Je vais commencer par refaire les tests de base, par acquit de conscience... Scanner, mesure d'écho stromique, analyse au microscope. Et datation.
Si la boucle d'oreille était issue d'une technologie plus avancée que la nôtre, et a fortiori que celle du XIIIe siècle, elle avait peut-être voyagé dans le temps. Et je préférais refaire des mesures inutilement, quitte à perdre un peu de temps, que de passer à côté d'une piste intéressante.
-Ensuite, si ça ne donne rien, repris-je, je ferai un prélèvement d'un fragment de la boucle d'oreille pour analyser sa composition chimique. Ca, ça n'a pas été fait pour le moment. Si c'est une véritable perle, on devrait pouvoir identifier sa provenance. Si c'est une fausse, on saura en quoi elle est faite, et avec un peu de chance, d'où provient son matériau.
Ce n'était pas moi qui me chargerais de l'analyse : si je savais me servir des différents outils de mesure que j'utilisais fréquemment, surtout depuis que j'avais été chargée de la mission classement-des-archives-insolites, je n'étais vraiment pas une spécialiste en chimie paranormale. Ni en chimie tout court, d'ailleurs. Je confierais cette tâche au laboratoire de la commanderie, qui me communiquerait ses résultats en quelques jours.
Sylvia était encore en train de paramétrer son logiciel d'enregistrement. Je repris donc la boucle, la plaçai sur le support adéquat et lançai donc le mini-scanner du labo pour vérifier si les paramètres indiqués dans le dossier étaient corrects. A priori, l'objet n'était pas creux et on ne voyait rien à l'intérieur. Mais peut-être qu'en zoomant davantage, avec une meilleure définition?
L'écran du scanner était trop petit pour distinguer quoi que ce soit. Toutefois, en agrandissant l'image au maximum, à une échelle qui se mesurait en dixièmes de nanomètres, j'eus l'impression de distinguer un minuscule réseau de lignes droites et courbes qui ornaient la partie métallique de la boucle, comme une sorte de motif sur le motif. A ma connaissance, aucune technique ne permettait de graver des éléments aussi fins. Et l'ensemble me faisait penser à quelque chose...
-Regarde, fis-je à Sylvia, on dirait une espèce de circuit imprimé!
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou, Yann Leguardian et DragonSacha!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 874
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Holt
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 27
Point(s): 4 299

MessagePosté le: Mer 28 Juin - 09:47 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

"Mmh... Je vais commencer par refaire les tests de base, par acquit de conscience... Scanner, mesure d'écho stromique, analyse au microscope. Et datation.  Ensuite, si ça ne donne rien, je ferai un prélèvement d'un fragment de la boucle d'oreille pour analyser sa composition chimique. Ca, ça n'a pas été fait pour le moment. Si c'est une véritable perle, on devrait pouvoir identifier sa provenance. Si c'est une fausse, on saura en quoi elle est faite, et avec un peu de chance, d'où provient son matériau."

L’idée d’abîmer un aussi joli objet, même dans l’intérêt de la science, me paraissait vraiment dommage.  Mais j’en comprenais l’intérêt bien sûr.  Sentimentalisme et analyse scientifique ne faisaient pas franchement bon ménage.  Tout en entrant les paramètres dont j’aurais besoin dans le logiciel, je suivais d’un oeil distrait le actions de Clara.  J’avais une formation scientifique de base, comme la plupart de mes collègues, ce qui me permettait de ne pas être totalement perdue.




"Regarde, on dirait une espèce de circuit imprimé!"

J’appuyai sur ENTER pour confirmer et sauvegarder les paramètres que je venais de configurer, puis quittai ma chaise pour venir voir ce que Clara avait trouvé.  Tout d’abord je ne vis qu’un ensemble de sillons parcourant une surface métallique.  Ce n’est qu’ensuite que je repérai ce qui ressemblait à un agencement logique plutôt qu’à un chaos aléatoire.  Et alors seulement mes yeux tombèrent sur l’échelle, indiquée dans le coin inférieur droit de l’écran.  Dixièmes de manomètres, rien que ça.  Impressionnée, je laissai échapper un flot d’air entre mes dents, produisant un sifflement plus éloquent que n’importe quel qualificatif que j’aurais pu utiliser.




"Waouw."




Ca non plus, ce n’était pas à proprement parler à qualificatif, et la linguiste en moi commençait à se moquer de mon manque de vocabulaire.




"Trop petit et régulier pour être des traces d’usure…  Est-ce que tu as un moyen de déterminer si c’est de la décoration ou…si ça fait quelque chose?"




Encore un peu et j’aurais dit "ou un circuit électronique".  Grossière erreur que de s’imaginer que quelque chose ressemblant à un circuit électronique en serait forcément un.  Même si ce réseau microscopique avait une fonction plus que décorative, son alimentation et mode de fonctionnement ne reposait pas forcément sur de l’électricité.  Une des grandes difficultés de la recherche dans le domaine de l’insolite était qu’il fallait constamment se rappeler que rien n’allait de soi, que tout ce qui n’était pas identifié de manière certaine pouvait être n’importe quoi.




Un tintement venant du côté de l’ordinateur me signala que le programme avait fini de compiler mes paramètres et était prêt à l’usage.  Je pris en main un microphone hautement sophistiqué provenant d'une des étagères du laboratoire.




"Si ça te va je ferais bien l’enregistrement maintenant, comme ça on pourra aborder plusieurs angles à la fois."
_________________
Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Revenir en haut
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 3 315
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 488

MessagePosté le: Sam 1 Juil - 21:45 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

-Trop petit et régulier pour être des traces d’usure… Est-ce que tu as un moyen de déterminer si c’est de la décoration ou…si ça fait quelque chose?
Je réfléchis quelques instants. Oui, j'avais sans doute la possibilité de zoomer encore un peu, ce qui me permettrait d'étudier le schéma tranche par tranche.
-Je peux le comparer à des motifs existants, notamment en électronique. Arrête-moi si je me trompe, mais ça me fait penser à un composant de ce genre, une sorte de circuit... Mais je ne sais pas si on peut raisonner à partir de la technologie actuelle pour analyser un objet qui vient d'on ne sait où... Et d'on ne sait quand.
Mon hypothèse était que notre boucle d'oreille avait voyagé dans le temps. Si elle était plus perfectionnée que ce que nous-mêmes savions produire, peut-être venait-elle de notre futur... Mais pourquoi se serait-elle retrouvée au XIIe siècle?
-Si ça te va je ferais bien l’enregistrement maintenant, comme ça on pourra aborder plusieurs angles à la fois.
-Impeccable. Sinon, réfléchis-je à haute voix tandis que Sylvia terminait de mettre en place son microphone, je pense que je vais essayer de soumettre la boucle à des ondes de la même fréquence que celles qu'elle émet. S'il y a un mécanisme, enfin, un système utilitaire, elle devrait réagir d'une façon ou d'une autre.
J'espérais... Je ne savais pas trop quoi, au juste. Communiquer avec cet objet? Ou avec ceux qui, à travers lui, avaient laissé un message, une oeuvre d'art, un écho de leur passage?
Je me tus et restai le plus immobile possible tandis que Sylvia manipulait son micro et lançait l'enregistrement. En même temps, je continuai à réfléchir. Si le son émis par le bijou n'était qu'un message enregistré, il n'y aurait sans doute aucune réaction et cela ne prouverait rien du tout. Dans ce cas, j'essayerais de mesurer les ondes émises par l'objet. Il y avait forcément une source d'énergie quelque part.

Je pourrai réexaminer la boucle d'oreille, ensuite? demandai-je par télépathie pour ne pas troubler l'enregistrement.
Sylvia avait encore le temps, mais je préférais attendre qu'elle ait fini avant de faire du bruit en déplaçant ou en allumant les appareils de mesure. Même par lévitation, j'avais peur d'être trop maladroite pour les faire atterrir en silence. Je me contentai donc d'observer ma collègue concentrée sur son travail, en l'occurrence sur son écran.
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou, Yann Leguardian et DragonSacha!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 874
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Holt
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 27
Point(s): 4 299

MessagePosté le: Dim 2 Juil - 17:03 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

Tout en apprêtant le micro et en le raccordant à l’ordinateur, j’écoutais les réflexions de Clara. À ce stade-ci, toutes les méthodes se valaient pour moi, donc pourquoi pas essayer de faire réagir le bijou, en effet. Je hochai la tête, puis appuyai sur le bouton qui démarrerait l’enregistrement.

Je pourrai réexaminer la boucle d'oreille, ensuite?

J’appréciais beaucoup le fait qu’elle ait pensé à utiliser la télépathie plutôt que de formuler sa question à voix haute. Ca avait beau être assez élémentaire comme réflexe, je m’étais retrouvée trop souvent à travailler avec des coéquipiers qui n’avaient pas la même prévenance. Une preuve supplémentaire que Clara savait faire un bon usage de son cerveau. Après tout, on ne devenait pas alchimiste aussi jeune en étant tête en l’air.

Bien sûr, c’est un peu le but de l’opération!

Un des ennuis des sms mentaux était que l’intonation manquait, donc je n’avais aucune garantie que ma réponse ne paraîtrait pas plus sèche qu’elle n’était censé l’être. Tant pis. Je gardai les yeux fixés sur mon écran afin d’identifier un éventuel recommencement de l’extrait enregistré. Cinq minutes plus tard, je venais d’enregistrer la même séquence trois fois et des poussières si j’en croyais mes instruments. Bon, ben on verrait tout ça. Je coupai l’enregistrement, le sauvegardai et rebondis sur ce que Clara avait dit un peu plus tôt.

"J’ai pensé à un circuit électronique aussi, mais sans pouvoir situer la boucle d’oreille c’est dur à dire… Peut-être que l’artiste aimait juste les motifs géométriques complexes. De mon point de vue absolument pas expert, l’idée des ondes n’est pas complètement tordue, mais je ne travaille pas avec la composante matérielle des appareils en général, donc mon avis vaut ce qu’il vaut."

À part certains appareils assez spécifiques directement liés à mon domaine d’expertise, je n’avais que de très, très vagues connaissances en matière d’appareils et de leur mode fonctionnement physique. J’étais capable d’assembler parfaitement un babel en partant des pièces détachées, mais au moindre dysfonctionnement de mon grille-pain j’étais perdue. Clara était là pour cette partie-là de l’enquête, et je lui faisais confiance pour faire au mieux.

"Je ne sais pas si ça t’aide, mais à première vue je ne vois quasiment pas d’interférences ou parasites quelconques dans la bande-son. Et il est possible que ce soit un enregistrement, parce qu’en tout cas dans les cinq dernières minutes c’est le même bout qui a tourné en boucle. Il fait une minute, vingt-trois secondes et quatre centièmes exactement. Je t’en dis plus dès que j’ai une vue plus claire de la qualité du son et d’un éventuel motif."

Je lui avais balancé toutes les infos que j’avais en vrac, me disant qu’elle ferait elle-même le tri entre ce qui lui était utile et ce qui ne l’était pas. Autant qu’elle ait tous les éléments, ça augmentait la probabilité qu’il y ait quelque chose qu’elle pourrait rattacher à ses mesures.
_________________
Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Revenir en haut
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 3 315
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 488

MessagePosté le: Lun 3 Juil - 16:41 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

L'enregistrement était achevé. Je récupérai la boucle d'oreille et la replaçai dans le scanner, cette fois pour mesurer sa température. Rien de probant : toute la surface de l'objet était à température ambiante. Pas d'émission de chaleur. Conclusion : pas de source d'énergie interne... ou une source d'énergie qui n'était pas comparable à quoi que ce soit que nous connaissions. A ma connaissance, un groupe d'alchimistes chinois travaillait sur les énergies renouvelables novatrices ; ils auraient peut-être des informations ou des pistes de recherche.
Pendant ce temps, Sylvia commençait à interpréter son enregistrement.
-Je ne sais pas si ça t’aide, mais à première vue je ne vois quasiment pas d’interférences ou parasites quelconques dans la bande-son. Et il est possible que ce soit un enregistrement, parce qu’en tout cas dans les cinq dernières minutes c’est le même bout qui a tourné en boucle. Il fait une minute, vingt-trois secondes et quatre centièmes exactement. Je t’en dis plus dès que j’ai une vue plus claire de la qualité du son et d’un éventuel motif.
Je rédigeai un courriel à l'intention de Hua Wei, un collègue alchimiste chinois que je connaissais de très loin mais que je savais spécialisé en énergie. Je lui expliquai ma question -en anglais, il comprendrait- pour affiner ma datation du bijou. Un objet qui datait matériellement du XIIe siècle pouvait très bien provenir d'un portail temporel et donc d'une toute autre époque.
-Un enregistrement? demandai-je ensuite à ma collègue. Et tu penses pouvoir le traduire? Enfin, pour commencer, c'est une langue identifiable, d'après toi?
Option 1 : la musique ne voulait rien dire du tout et était une sorte de mini-baladeur du futur (ou du passé). Option 2, plus probable : nous avions affaire à un message. Donc à décoder. Vu sa longueur, euh, plutôt brève, je me demandais franchement quel était son expéditeur.
-Si on s'en tient à la loi de Moore qui dit que les capacités de mémoire des appareils informatiques doublent tous les 18 mois, et toujours à supposer que cet objet vient du futur, on pourrait supposer qu'il contient des milliards de données. Est-ce que ça pourrait être une sorte de fichier compressé?
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou, Yann Leguardian et DragonSacha!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 874
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Holt
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 27
Point(s): 4 299

MessagePosté le: Mar 4 Juil - 12:14 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

"Un enregistrement? Et tu penses pouvoir le traduire? Enfin, pour commencer, c'est une langue identifiable, d'après toi?"

La question sur la traduction me fit sourire. Heureusement, elle se reprit juste après en réalisant qu’il fallait d’abord déterminer la langue de l’enregistrement (à supposer qu’il s’agissait bien d’une langue.) Sans cette première étape je ne pouvais absolument rien déduire ou interpréter.

"À première vue, ce n’est pas une langue que je reconnais. Peut-être qu’on l’a dans notre base de données, si c’est le cas le programme de reconnaissance automatique me le dira. Si ce n’est pas le cas, je me mettrai à chipoter manuellement avec la bande son en changeant la vitesse, la fréquence, le nombre de tonalités prises en compte et toute une batterie d’autres paramètres. Je verrai bien si j’arrive à identifier quelque chose qui peut ressembler à de la morphologie ou de la syntaxe. Mais même si c’est le cas, je serai incapable de traduire si c’est une langue encore inconnue. Dans ce cas, il me faudrait une sorte de pierre de Rosette pour pouvoir en commencer l’interprétation, ce que je n’ai pas sous la main a priori."

Son hypothèse suivante, touchant cette fois-ci au domaine de l’informatique, me fit réfléchir un moment. Contrairement au fonctionnement d’un possible circuit non-identifié, spéculer sur la nature d’un ficher informatique était dans mes cordes.

"Hmm, ça ferait de cette boucle d’oreille une sorte de clef usb hyper perfectionnée…Ca cadrerait avec la présence du circuit gravé, non? Du coup, oui, si elle vient du futur Dieu sait combien de données elle contient… Après, comment tous tiennent dessus, ça reste à voir. Est-ce qu’il s’agit d’un fichier compressé? Est-ce que le son qui en sort est réellement tout ce qui se trouve dessus? Si oui, peut-être qu’il a subi une accélération qui condense tout son contenu en un temps record… L’ennui est que tant qu’on n’a pas accès au fichier-source, s’il y en a un, la seule chose que je puisse étudier est mon enregistrement. Peut-être que le son n’est pas tout ce que cette boucle d’oreille contient, mais c’est la seule chose qui nous parvient en ce moment."

Ma réponse menaçait de tourner au monologue, car je réfléchissais à voix haute tout en parlant. Même s’il y avait bien un fichier stocké dans les entrailles de la bête (ou même plusieurs, soyons fous!) et si Clara parvenait à y accéder, je n’avais aucune certitude que je parviendrais à les récupérer ou que mon ordinateur en supporterait le format. Rectification: vu la vitesse à laquelle ce genre de fichiers évoluait, il était plus que probable que mon ordinateur n’en supporterait pas le format. Dans ces circonstances, même lever un coin du voilà relevait de l’exploit. Heureusement, j'avais l'impression que Clara et moi étions toutes les deux aussi têtues.
_________________
Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Revenir en haut
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 3 315
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 488

MessagePosté le: Lun 10 Juil - 18:09 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

La piste selon laquelle la boucle pouvait contenir d'autres fichiers était intéressante. Et potentiellement exploitable.
-Ca tombe bien, dis-je, je crois que l'Oeil a élaboré un nouveau gadget qui permet d'extraire des fichiers d'un objet électronique endommagé... On pourrait essayer de voir si ça fonctionne. Le risque est qu'on tombe sur d'autres données incompréhensibles, mais je suppose que si on augmente le corpus, on augmente aussi les chances de trouver des correspondances et de le relier à quelque chose de connu...
J'avais maintenant autre chose à faire : prélever un fragment microscopique de la boucle -au moins de sa partie métallique pour ne pas endommager la perle- pour essayer de la dater et d'identifier son matériau. Le métal aurait pu être n'importe quoi, de l'argent, un alliage de quelque chose ou juste de la ferraille argentée, mais son éclat et l'absence d'oxydation me laissaient supposer que c'était autre chose.
Mon ordinateur portable bippa : c'était Hua Wei qui m'avait déjà répondu.
"Hi Clara, je suppose que ta boucle d'oreille fonctionne à l'énergie solaire. La perle accumule le rayonnement UV et le restitue sous forme de son. Pas d'émission de chaleur, ce qui est en effet surprenant. Je confirme : cette technologie nous est inconnue."
Ma thèse d'un objet venu du futur était étayée. Sans fermer d'autres pistes, je commençais à penser que cette hypothèse était la bonne.
Je grattai un minuscule fragment de la chaînette et le plaçai dans une petite boîte en plastique. J'allais utiliser une bonne douzaine de réactifs chimiques pour identifier le métal ou les métaux utilisés. Mais en voyant l'heure - midi et demie, déjà!-, je
-Je pensais commencer l'analyse du matériau, mais ça va me prendre deux bonnes heures, alors qu'est-ce que tu dirais de faire une pause? proposai-je à ma coéquipière. Il est l'heure du déjeuner, on s'y remet après un passage par la cafèt'? Et on pourrait en profiter pour passer à l'Oeil, ils ont un gadget qui permet d'extraire des données informatiques. Je ne pense pas que ça fonctionne sur notre objet d'étude, mais on peut toujours essayer, au cas où...
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou, Yann Leguardian et DragonSacha!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 874
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Holt
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 27
Point(s): 4 299

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 13:45 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

En ce qui concernait mon alimentation, il n’était certainement pas plus mal que je mène cette enquête avec une coéquipière. J’avais en effet tendance à laisser ce détail de côté quand je me trouvais face à un problème intéressant, ce qui était exactement le cas en ce moment. Sans Clara, je ne me serais probablement souvenue des limites de l’organisme humain que tard ce soir, quand mon estomac aurait commencé à protester avec véhémence contre le manque de substance lui parvenant. Un peu à contrecoeur, je sauvegardai les résultats de mon analyse préliminaire et lançai le programme de reconnaissance de langages. Qu’au moins notre temps de pause soit productif de ce côté-là.

"Hmm, oui, j’imagine qu’il y a une règle disant qu’il faut alimenter le cerveau pour qu’il fonctionne, donc va pour la cafétaria. Et j’approuve pour ce qui est du gadget. Même si ce n’est qu’un coup dans l’eau, s’il y a la moindre chance que ça fonctionne, ça vaut la peine d’essayer."

Pour des raisons de sécurité alimentaire évidentes, les laboratoires étaient situés dans une aile de la Commanderie différente de la cafétaria. Le trajet entre les deux était donc un excellent moment pour échanger nos hypothèses et pistes respectives, bien qu’elles soient assez maigres pour le moment. En même temps, nous venions à peine de commencer.

"Si l’analyse de ton bout de métal et de mon enregistrement ne nous avancent pas des masses, on devrait peut-être envisager un saut par la bibliothèque. Peut-être qu’Anatole a déjà vu passer un cas similaire, ou qu’il y en a un dans la banque de donnée de Soleil. Vu le peu qu’il y avait dans le dossier préliminaire, je dirais que personne n’a jamais fait de recherches très poussées au sujet de cette boucle d’oreille."

Car si cela avait été le cas, il y aurait eu des traces de pistes suivies puis écartées ou abandonnées. Le dossier que j’avais reçu (et Clara avait forcément reçu le même) ne contenait aucune trace de ce genre, uniquement le peu que nous savions certainement au sujet de l’objet.
_________________
Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Revenir en haut
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 3 315
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 488

MessagePosté le: Sam 22 Juil - 18:13 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

Sur le chemin de la cafétéria, Sylvia poursuivit ses hypothèses ; même sortie du cadre du laboratoire, elle restait immergée dans notre enquête. En ce qui me concernait, j'avais essayé de me changer les idées pendant quelques minutes -tiens, ils ont repeint les couloirs par ici?-, mais j'y revins très rapidement.
-Si l’analyse de ton bout de métal et de mon enregistrement ne nous avancent pas des masses, on devrait peut-être envisager un saut par la bibliothèque, proposa-t-elle. Peut-être qu’Anatole a déjà vu passer un cas similaire, ou qu’il y en a un dans la banque de donnée de Soleil. Vu le peu qu’il y avait dans le dossier préliminaire, je dirais que personne n’a jamais fait de recherches très poussées au sujet de cette boucle d’oreille.
-Très bonne idée! Après le déjeuner, tu vas à la bibliothèque pour voir Anatole et je passe à l'Oeil, puis on se rejoint au labo?
Le menu du jour à la cafétéria était une pizza quatre saisons. Je commandai une salade de fruits comme dessert, et pendant que nos commandes arrivaient, je fis mentalement la liste des tests que j'allais devoir réaliser dans l'après-midi.
Mince, j'ai utilisé du chrolofrure de sodium récemment, mais où ai-je rangé le bidon?
-Oups, pardon, repris-je à voix haute en prenant conscience que j'avais pensé trop fort et que Sylvia m'avait sans doute entendue.
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou, Yann Leguardian et DragonSacha!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 874
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Holt
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 27
Point(s): 4 299

MessagePosté le: Mar 25 Juil - 14:06 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

De mon côté, il était assez dur de me sortir une enquête que je menais de la tête. C’est la raison pour laquelle mes discussions avec des non-membres de l’Organisation devenaient assez difficiles dans ces moments, et ma famille s’était habituée à ne pas avoir de mes nouvelles pendant quelques temps. J’étais majeure, j’avais un job prenant, je vivais à l’étranger…les excuses ne manquaient pas. Mais une autre conséquence était que ceux que je côtoyais et qui faisaient partie de l’Organisation se prenaient de plein fouet mes réflexions au sujet de mon enquête (enfin, jusqu’à ce qu’on m’envoie plus ou moins gentiment balader en me disant que soit je changeais de disque, soit je gardais mes réflexions pour moi-même.)

"Très bonne idée! Après le déjeuner, tu vas à la bibliothèque pour voir Anatole et je passe à l'Oeil, puis on se rejoint au labo?"

Je hochai la tête sans commenter, d’une part parce que j’étais à moitié perdue dans mes réflexions, d’autre part parce que je n’avais pas franchement de commentaire pertinent à faire à part "Bonne idée".

Arrivée à la cafétaria, je ne me cassai pas la tête pour le choix et commandai le plat du jour, autrement dit la fameuse pizza. Voyant que Clara prenait un dessert, je me dis que je pouvais tout aussi bien l’accompagner et un fondant au chocolat rejoint la pizza sur le carnet de commandes. Aussi plongée dans mes pensées que Clara, je remarquai sa projection sans vraiment que son sens ne parvienne jusqu’à mon cerveau. Seule l’arrivée de nos commandes et la prise de parole de Clara m’arrachèrent à mes réflexions.

"Pas de soucis, et désolée de ne pas être très causante… Cette histoire de langue inconnue me titille. J’ai l’impression de nager en pleine science-fiction."

Vu le sourire qui accompagnait cette remarque, pas de doute possible quant à ce que cela m’inspirait. Il est vrai que, techniquement, l’Organisation travaillait déjà avec des extra-terrestres (les komolks) depuis plusieurs siècles. Mais c’était différent cette fois. C’était un potentiel premier contact avec une civilisation très éloignée de la nôtre (que ce soit dans l’espace ou le temps, nous n’en savions rien pour le moment) et clairement très avancée technologiquement. Il y avait de quoi enthousiasmer n’importe quel chercheur (ou chercheuse, dans mon cas.)
_________________
Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Revenir en haut
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 3 315
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 488

MessagePosté le: Sam 29 Juil - 09:01 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

Moi aussi, j'avais l'impression de me trouver dans un roman de science-fiction. Quelle civilisation pouvait bien nous avoir transmis -volontairement ou non- cette perle et son étrange message? Depuis la découverte des portails temporels et le début de leur utilisation, au début des années 2010, des règles avaient été fixées : on ne devait pas laisser de traces du futur dans le passé. A moins d'avoir une bonne raison de le faire, nous ne pouvions pas laisser d'objets, d'indications ou de savoirs susceptibles de laisser une empreinte à long terme. Bien sûr, cela arrivait quand même, mais pas volontairement. Le gardien du temps s'interposait parfois, mais notre objectif était de ne pas susciter son intervention.
J'avais entendu dire que cette règle était parfois contournée lors de cas exceptionnels, mais cela ne m'était jamais arrivé personnellement. Cette boucle d'oreille était-elle l'un de ces cas?
Après le dessert, je repassai au labo pour chercher la boucle d'oreille, puis je me rendis à l'Oeil ; je dus attendre une dizaine de minutes que le technicien responsable du gadget d'extraction de données revienne de sa pause déjeuner.
-Oh, c'est joli! me fit remarquer un informaticien en pointant du doigt le bijou. J'offrirais bien les mêmes à ma femme!
-Ce n'est pas à moi, c'est un émetteur dont on doit déterminer l'origine, expliquai-je.
-Dommage. J'aime bien sa couleur. On dirait un peu une pierre de lune, enfin, un croisement entre une perle et une pierre de lune...
-Si jamais tu as terminé avec tes analyses, tu me donneras ta boucle? plaisanta l'informaticien. Je pense que le musée de l'insolite ne s'en apercevra pas trop...
-Mais oui, bien sûr! pouffai-je.
Le technicien était arrivé. Je lui expliquai notre enquête et il hocha la tête:
-On va voir ça.
Il plaça la perle dans une sorte de caisse branchée à toutes sortes de câbles et reliée à un écran. Après une série de bips et de clignotements, une liste de chiffres s'afficha sur l'écran.
-Là, on a, en binaire, les données que la machine a réussi à extraire. Et si on traduit en langage courant...
Il pianota sur l'écran puis le fit pivoter vers moi:
-Ca te dit quelque chose?
-Ca pourrait ressembler à une partition de musique, non?
Cela correspondait à ce que Sylvia avait enregistré : ce n'était pas une série de notes, mais des lignes plus ou moins hautes, et j'avais l'intuition qu'elles correspondaient au passage enregistré.
-Je vais voir si je trouve autre chose. Si oui, je te recontacte, OK?
Je le remerciai, récupérai la boucle d'oreille et retournai au laboratoire.
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou, Yann Leguardian et DragonSacha!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 874
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Holt
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 27
Point(s): 4 299

MessagePosté le: Ven 25 Aoû - 16:13 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille Répondre en citant

Malheureusement pour Clara, manger avec moi alors que j’étais en pleine mission n’était pas ce qu’il y avait de plus sympathique: je n’étais alors pas très causante, à moins qu’il ne s’agisse de l’enquête. Enfin, je me rattraperais une fois que nous aurions élucidé le mystère de la boucle d’oreilles musicale. Le repas ne s’étendit par conséquent pas, et je fus bientôt en route pour la bibliothèque de l’Organisation.

« Bonjour Anatole, et que ce jour te soit doux. »

J’avais un sourire aux lèvres en prononçant la mythique formule qui dans ma tête était désormais intrinsèquement liée au bibliothécaire. L’odeur des livres et l’ambiance feutrée de la bibliothèque avaient toujours leur petit effet, peu importe combien de fois j’avais déjà visité cet endroit.

« Bonjour Sylvia, et pareillement. Que puis-je faire pour toi? »

Je lui exposai rapidement le sujet de notre enquête actuelle et les pistes que nous comptions explorer en ce moment. Durant toute la durée de ces explications, Anatole se contenta de hocher la tête de temps à autre, me demandant par moment l’une ou l’autre précision. Enfin, j’en vins au but de ma visite: de potentiels documents mentionnant cette boucle d’oreille ou des cas y ressemblant.

« Hmm, j’ai bien des récits qui mentionnent des objets parlants, mais la plupart du temps il s’agit soit de fausses pistes soit d’objets hantés ou démoniaques. Et à ma connaissance il n’y a pas de boucle d’oreille parmi ces objets. Je vais voir si Soleil peut trouver quelque chose de plus proche de ce que tu recherches. »

Me laissant à peine le temps de le remercier, Anatole disparut sans bruit entre les rayonnages. En l’attendant, je lus les titres des livres le plus près de moi, mais je connaissais déjà par coeur les livres situés si près de l’entrée.

Quand il revint, il avait les mains chargées de livres à reliure ancienne en cuir et de manuscrits soigneusement conservés dans des fardes protectrices. Je le remerciai, et allai m’installer à une table pour étudier le tout. Après près d’une heure, j’étais parvenue à faire un tri entre les cas qui n’avaient rien à voir avec notre enquête et ceux qui pouvaient peut-être nous donner une piste à explorer. Deux piles s’étaient formées, la plus petite se trouvant malheureusement être celle des pistes potentielles. Je remerciai Anatole et obtins la permission d’emporter les manuscrits prometteurs au laboratoire avec la promesse solennelle de ne pas les exposer aux produits chimiques qui s’y baladeraient.

Je remarquai en entrant dans le laboratoire que Clara s’y trouvait déjà. Désignant les six feuilles volantes et deux petits carnets que je portais en main, je lançai:

« Bon, pas super concluant, mais il y a quelques pistes. Je te ferais bien un résumé, mais si ça ne t’ennuie pas je préférerais savoir d’abord ce que ton gadget a donné. On ne sait jamais: ça permettra peut-être d’écarter d’office des pistes. »
_________________
Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:15 (2017)    Sujet du message: Murmures au creux de l'oreille

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> Quêtes & Enquêtes -> Salle des RPG -> RPG : à vos claviers ! Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com