forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum
forum officiel de strom la saga littéraire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

RÉSULTATS Concours estival

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> Les Commanderies -> Zone 10 -> Commanderie de Stockholm
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alliance Casa.-Lux.-Fr.C.
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2014
Messages: 39
Localisation: Franche-Comté, Casablanca, Luxembourg
Masculin 鼠 Rat
Age RPG: 0
Point(s): 206

MessagePosté le: Sam 17 Juin - 18:46 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

L'alliance s'invite en Suède, pour un concours intercommandrial. Tout le monde est convié à y participer (gratuitement pour les membres et les apprentis, à 5 PPDS pour les autres).

Vous aurez le choix entre deux sujets :
Sujet 1 : Choisissez une ville suédoise et présentez là en 5 parties (histoire, emplacement géographique, démographie et population locale, économie et faits divers) de 5 à 10 lignes chacunes.

Sujet 2 : Écrivez un petit conte qui se déroule en Suède et qui prendra en considération les mythes et les traditions suédoises.


--------

La production finale sera notée sur 10 (par un jury à définir). Si le candidat a 8/10, par exemple, il recevra 8 points. Celui qui aura la note maximale recevra en plus 10 points ainsi que la distinction officielle du concours estival de l'alliance.
Un même candidat peut participer aux deux sujets à la fois, auquel cas il sera noté sur 15 (et aura plus de chances de gagner...)
Vous avez jusqu'au 1er août pour rendre vos travaux.


Inscription par MP ou directement sur le sujet
Si vous êtes intéressé pour être jury, membre 3 PPDS, non membre 5 PPDS, Apprenti GRATUIT
_________________
Pour un forum ACTIF



L'Alliance s'investit dans l'organisation d'énigmes, de RPG et de concours.

Nous nous réjouissons de tous vos dons de points pour cela (et devenez même membre d'une des trois commanderies!).


Dernière édition par Alliance Casa.-Lux.-Fr.C. le Aujourd’hui à 10:19 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Juin - 18:46 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
anti-margilin
Alchimiste
Alchimiste

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2014
Messages: 2 099
Localisation: Déménagement, je m'isole de la société, réfléchissez pour me trouver...
Masculin 蛇 Serpent
Prénom/Nom RPG: anti-margilin
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 26
Point(s): 2 942

MessagePosté le: Mer 21 Juin - 11:27 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

Alors moi je participe, mais je n'ai pas encore choisi le sujet.
En tout cas, il y a du délai et les sujets sont abordables, ce serait cool si tout le monde pouvait faire un petit truc, histoire que le forum soit actif cet été ! (sinon, ne venez pas vous plaindre ^^)


_________________
Imrahill Wodash
Parrain de Fycean6 d'Antonin Lang et de Luccent, et donc grand parrain de Sati et de Justigui : Super fier de tout ce beau monde !


la Franche-comté!




Draco draconuem adversus bellat
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 3 155
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 199

MessagePosté le: Mer 21 Juin - 14:21 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

Bonne idée de quête! En plus il y a plein de trucs dans la mythologie nordique et les légendes...
Je fais donc partie du jury.
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou et Yann Leguardian!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
HADES
Alchimiste
Alchimiste

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2013
Messages: 1 257
Localisation: Partout nulle part: c'est compliqué
Masculin 馬 Cheval
Prénom/Nom RPG: Hades Fowl
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 23
Point(s): 1 587

MessagePosté le: Mer 21 Juin - 17:03 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

idem, je ferai parti du Jury, mais après le brevet ^^
_________________
HADES, Directeur de la commanderie de Luxembourg
Un tas de trucs, mais on s'en moque un peu



Parrain de: Vic, Nuage de feu, Hermione, Mateo champion, Zeus, Lloyd. Promis, je parraine plus personne; histoire qu'ils restent sur le forum...
Filleul de Clara Quémeneur!


"Odi panem quid méliora!"
Ça veut rien dire, mais je trouve que ça boucle bien.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Alliance Casa.-Lux.-Fr.C.
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2014
Messages: 39
Localisation: Franche-Comté, Casablanca, Luxembourg
Masculin 鼠 Rat
Age RPG: 0
Point(s): 206

MessagePosté le: Jeu 22 Juin - 11:46 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

Le jury sera composé de : 
- Clara Quémeneur (présidente d'honneur du jury)


- HADES (directeur de la commanderie Luxembourg)
- Airam (directrice de la commanderie Casablanca)


Les précisions sur le barème arriveront prochainement. 


Par contre, il nous faut des participants et il en manque ! Inscrivez-vous et tentez de gagner 20 PPDS !! Le forum en sera plus intéressant Smile
_________________
Pour un forum ACTIF



L'Alliance s'investit dans l'organisation d'énigmes, de RPG et de concours.

Nous nous réjouissons de tous vos dons de points pour cela (et devenez même membre d'une des trois commanderies!).
Revenir en haut
Skype
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 859
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Holt
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 27
Point(s): 4 284

MessagePosté le: Jeu 29 Juin - 07:52 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

Hmm, le second sujet m'inspire, je m'inscris. Smile
_________________
Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Revenir en haut
Alliance Casa.-Lux.-Fr.C.
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2014
Messages: 39
Localisation: Franche-Comté, Casablanca, Luxembourg
Masculin 鼠 Rat
Age RPG: 0
Point(s): 206

MessagePosté le: Sam 1 Juil - 15:54 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

Pour l'instant, nous notons la participation de trois personnes.

Il nous manque encore quelques participants pour que le concours soit intéressant, on attend donc avec impatience vos inscriptions.

Nous rappelons au jury qu'il faut confirmer son engagement par Message Privé.
_________________
Pour un forum ACTIF



L'Alliance s'investit dans l'organisation d'énigmes, de RPG et de concours.

Nous nous réjouissons de tous vos dons de points pour cela (et devenez même membre d'une des trois commanderies!).


Dernière édition par Alliance Casa.-Lux.-Fr.C. le Dim 6 Aoû - 07:12 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Skype
Airam
Chevalier de l'Insolite
Chevalier de l'Insolite

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2014
Messages: 313
Localisation: L'Olympe (mais cherchez moi plutôt vers Casablanca)
Féminin 蛇 Serpent
Prénom/Nom RPG: Airam Salas
Grade RPG: Chevalier
Age RPG: 21
Point(s): 339

MessagePosté le: Mer 19 Juil - 11:45 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

Olala quel beau sujet ! Et comme dit Clara, il y a tellement de choses à faire avec la mythologie nordique... Olala hate de vous lire !!
Bonne chance à tous !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alliance Casa.-Lux.-Fr.C.
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2014
Messages: 39
Localisation: Franche-Comté, Casablanca, Luxembourg
Masculin 鼠 Rat
Age RPG: 0
Point(s): 206

MessagePosté le: Sam 5 Aoû - 19:56 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

*-Dernier délai dépassé-*

Merci pour vos textes ! Désormais, ils ont étés envoyés aux membres du jury. Ils seront corrigés de manière anonyme avant le 15 Août. Vos résultats seront ensuite communiqués par MP. Le compte rendu global ainsi que les différents textes seront posté quelques jours après à la suite de ce sujet.
_________________
Pour un forum ACTIF



L'Alliance s'investit dans l'organisation d'énigmes, de RPG et de concours.

Nous nous réjouissons de tous vos dons de points pour cela (et devenez même membre d'une des trois commanderies!).
Revenir en haut
Skype
Alliance Casa.-Lux.-Fr.C.
Page
Page

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2014
Messages: 39
Localisation: Franche-Comté, Casablanca, Luxembourg
Masculin 鼠 Rat
Age RPG: 0
Point(s): 206

MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:33 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival Répondre en citant

RÉSULTATS : 
Chers tous, 
Nous vous remercions d'avoir participé à la réalisation de ce magnifique concours. Les textes sont magnifiques, et les critiques du jury étaient à la hauteur. Le sujet 2 vous a inspiré et nous en sommes fier. Passons désormais à la présentation des textes. 


 Il était une fois une cascade au coeur d’une forêt. Oh, ni la cascade ni la forêt ne se démarquaient de leurs semblables à première vue. L’eau se précipitait en ligne droite sur une hauteur égale à celle des plus hauts arbres qui l’entouraient avant de rejoindre un cours d’eau dont les eaux se calmaient bien vite. Quant aux arbres, leurs cimes fournies filtraient les rayons du soleil, baignant la scène dans une lumière tamisée teintée de vert. Un décor plaisant, certes, mais semblable à tant d’autres cascades dans tant d’autres forêts. 

Il était une fois une mélodie qui, s’élevant derrière la cascade, transfigura la scène en l’espace d’un battement de cils. Au gré des notes d’un violon invisible, cascade, rivière et arbres étaient transformés, comme sous l’effet d’un enchantement. En l’absence de vent, des feuilles frémissaient et des troncs se balançaient en rythme. En l’absence de nuages, des notes sombres jetaient un voile menaçant sur l’endroit et ses environs, alors que des notes joyeuses et légères portaient en elles un souffle frais, une lumière éclatante et un parfum de fleurs et d’herbe. À l’aide d’un instrument à cordes pas plus grand que son avant-bras, le violoniste invisible modelait ses environs à sa guise, les faisant refléter son humeur à l’aide de sa musique, sa forme personnelle de magie. 

Il était une fois, et il est toujours, Fossegrimen, le violoniste de la cascade. Il ne vit que pour sa musique et, partout autour de lui, c’est sa musique qui fait vivre. Il est celui qui transforme une banale cascade en un lieu enchanté. Il est dit qu’aucune créature, quelle qu’elle soit, ne peut résister aux illusions qu’il tisse quand son archet court sur les cordes de son violon, s’il s’agit bien d’illusions. Son pouvoir immense, Fossegrimen le partage avec ceux qui en font la demande. Il forme les violonistes désireux de perfectionner leur art. C’est pourquoi, partout dans le monde, il est possible d’entendre s’élever des notes semblables à celles de Fossegrimen et pourtant uniques. Des notes qui, en l’espace d’un battement de cils, transforment une scène banale en un tableau enchanté. Car, pour ces violonistes, la musique est une forme particulière de magie. 

(Titre du conte - Musique Magique)
 nous a présenté un court conte très poétique.
 Il était une fois, il y a bien longtemps, un riche marchand du nom de Bjorn Waldberg. Il arpentait, chaque mois, la route qui reliait Lulea, au bord de la mer Baltique, à Lokkmokk, au nord, à l’intérieur des terres. Avec ses ânes, ses charrettes et son cheval, il allait acheter du sel et des tissus sur la côte pour les revendre aux habitants de l’intérieur. Le voyage était long, parfois périlleux, et Bjorn Waldberg passait la majeure partie de son temps sur les routes. Le reste, il le consacrait à ses ventes sur les marchés des villages. 
Bjorn aurait pu devenir, étant donné la vie qu’il menait, un homme solitaire et cupide, mais il avait des amis parmi les marchands qu’il croisait sur les routes, il était d’une compagnie agréable et savait se montrer généreux. 
Un jour d’automne, alors qu’il remontait vers Lokkmokk avec sa marchandise et ses trois charrettes pleines à craquer, il fut pris dans une effroyable tempête. Isolé, au milieu du chemin avant sa prochaine étape, Bjorn continua néanmoins à avancer. La route escarpée qui sinuait entre les flancs des montagnes était balayée par le vent et la pluie froide qui tombait sans discontinuer. Alors qu’il ne restait que quelques kilomètres avant l’auberge où le marchand avait prévu de se réfugier pour la nuit, l’un de ses ânes trébucha contre une pierre, glissa sur le chemin embourbé, et la charrette qu’il tirait commença à glisser elle aussi en arrière vers le précipice. Bjorn Waldberg, lorsqu’il se rendit compte de l’accident, se précipita pour faire avancer l’animal et rétablir l’équilibre de son chargement. Mais la carriole, entraînée par son poids et instable sur le sol bourbeux, se retourna et se renversa avec fracas une dizaine de mètres en contrebas. Bjorn ne put qu’assister au désastre et retenir son âne paniqué dont le harnais, heureusement, avait cédé avant la chute. 
Une fois l’animal calmé, il contempla l’étendue des dégâts : un bon tiers de sa cargaison était tombé, inaccessible depuis la route à moins de risquer de se casser le cou. Certains tonneaux de sel étaient encore entiers, mais la majeure partie était fracturée, et la structure de la charrette complètement disloquée par le choc. Et s’il revenait pour tenter de la récupérer le lendemain, avec ce temps calamiteux, tout son sel serait perdu. 
Bjorn Waldberg avait déjà connu des imprévus, des accidents et des contretemps au cours de sa longue carrière de marchand et il avait toujours su s’en tirer. Il était en train de se demander quoi faire lorsqu’il entendit un rire discret à quelques pas derrière lui. 
Lorsqu’il se retourna, il vit un être un peu plus petit qu’un humain, ventru, bossu, au nez crochu, aux cheveux touffus et au visage couvert de verrues qui le fixait d’un air amusé. 
-Un troll, dit Bjorn Waldberg à moitié surpris. 
C’était la première fois de sa vie qu’il en voyait un de ses yeux. Les trolls, à cette époque-là, se montraient quelquefois aux hommes, parfois pour les aider, souvent pour leur mettre des bâtons dans les roues, et on répétait dans les veillées qu’il valait mieux s’en méfier. Les trolls étaient roublards, voleurs et beaux parleurs. 
-Tu es coincé, marchand, à ce que je vois ? lança le troll d’une voix rocailleuse. 
Bjorn Waldberg se méfiait des trolls, mais il n’avait rien à perdre. La pluie continuait à tomber et le vent à souffler, et tout ce qu’il espérait, c’était de pouvoir reprendre sa route et s’abriter. L’aide du troll était sa seule chance de récupérer ses biens sans trop de dégâts. 
-L’une de mes charrettes a versé dans le ravin, soupira le marchand. Si tu es là, je suppose que tu peux m’aider. Quelles sont tes conditions ? 
Tout le monde connaissait quelqu’un qui avait fait la rencontre d’un troll, et ceux-ci avaient la réputation, d’une part, de ne jamais rien donner sans rien avoir à y gagner, et, d’autre part, de jouer de mauvais tours aux humains. Leurs tours de magie étaient spectaculaires quand ils voulaient bien s’en donner la peine, et quand ils n’essayaient pas de les retourner contre celui qui les avait sollicités. Mais les trolls étaient des êtres très procéduriers : si on parvenait à définir clairement ses conditions, ils ne pouvaient pas revenir sur leur parole. 
Le troll réfléchit quelques secondes avant de déclarer : 
-Sûrement pas ! Ton sel est tombé dans mes bois, donc ton sel est à moi ! 
-Je t’en prie, je dois rembourser mon fournisseur, payer la taxe d’entrée à la prochaine foire annuelle de Lulea, et avec un tiers de ma marchandise en moins, c’est la faillite assurée ! 
-Ce ne sont pas mes affaires, fit remarquer le troll. Ce n’est pas moi qui ai buté sur ce stupide caillou planté au milieu du chemin… Tu feras peut-être plus attention la prochaine fois ! 
-Ce n’est tout de même pas de ma faute s’il y a une tempête et si mon âne a trébuché ici tout à l’heure ! protesta Bjorn. 
-Ce n’est presque pas de la mienne non plus, rétorqua le troll entre deux bourrasques. 
Avec la pluie, les tonneaux de sel qui avaient été endommagés par leur chute dans le ravin commençaient à se remplir d’eau. Leur valeur marchande fondait comme neige en été et d’ici peu, ils seraient totalement irrécupérables. 
-Je suis prêt à te donner n’importe quoi en échange de ton aide, supplia le marchand. 
-N’importe quoi, vraiment ? Alors c’est d’accord. Je t’aiderai à remettre son chargement sur la route. Et dans exactement un mois, quand tu repasseras par ici entre Lokkmokk et Lulea, tiens-toi prêt à payer ta dette. 
Le troll claqua des doigts et, comme par enchantement, la charrette se retrouva bien garée sur le chemin, le harnais de l’âne remis en place et les tonneaux de sel entiers et parfaitement alignés. 
-Que je suis transformé en humain si je ne te fais pas rembourser ce service en bonne et due forme ! s’exclama le troll dans un dernier éclat de rire. Et si tu refuses, gare à toi, n’oublie pas ce que tu me dois ! 
Bjorn Waldberg, soulagé, remercia la créature avec empressement, mais celle-ci avait déjà disparu. 
Le marchand reprit sa route, arriva à l’auberge avant la nuit et poursuivit sa route les jours suivants. 
Quand le soleil revint, il commença à regretter son engagement. Il aurait préféré oublier l’accident, mais les trolls, eux, n’oubliaient jamais leurs débiteurs. Qu’est-ce que le troll allait bien pouvoir lui demander en échange ? 
-Tu vas te faire avoir, lui répétaient les autres marchands à qui il racontait sa mésaventure. On ne fait pas de promesses vagues à un troll, sinon on ne rembourse jamais sa dette. Ton troll va te demander un million de pièces d’or, un pourcentage de ta marchandise à chacun de tes passages, ou même ton premier enfant ! 
-Et si tu refuses, renchérissaient les aubergistes, il va te faire tourner en rond pendant quinze ans dans les montagnes sans que tu retrouves ton chemin, transformer ton sel en gravier ou tes ânes en porcelets ! 
J’aurais dû lui promettre dix pièces d’argent, songeait Bjorn, une belle arme, cinq mètres de tissu précieux, ou même un quart de mes bénéfices ! Non, j’aurais dû lui laisser mon sel et repartir le plus vite possible de ce lieu maudit ! 
A force de ressasser son affaire, il finit par arriver à Lokkmokk. Il vendit sa marchandise comme à son habitude, passa une semaine à remettre son départ au lendemain, puis fut bien forcé de reprendre sa route et ses affaires. Le trajet jusqu’à Lulea fut paisible : la route était bonne, le temps dégagé, et seules quelques chutes de neige insignifiantes vinrent troubler son parcours. Rien d’inhabituel pour la saison, et aucune trace du troll. 
Bjorn Waldberg acheta sa nouvelle cargaison de sel et de tissus aux commerçants du port l’esprit moins léger que d’habitude. « N’oublie pas ce que tu me dois », avait dit le troll. Comment aurait-il pu oublier qu’il lui devait « n’importe quoi » ? 
Le matin même, une mère de famille croisée sur le port lui avait encore fait la leçon : 
-Mais, mon pauvre monsieur, on ne fait jamais de promesse en l’air ou de pacte pas très clair avec un troll, tout le monde sait ça ! Si vous lui avez promis n’importe quoi, vous devrez lui donner n’importe quoi, tout ce qu’il voudra ! 
-Je lui ai promis n’importe quoi, pas ce qu’il voudra, avait protesté Bjorn. 
-N’importe quoi, ce qu’il voudra, mon pauvre monsieur, c’est du pareil au même ! 
Et la femme s’était éloignée, fataliste, avec son bébé dans les bras, son panier à provisions et un dernier regard apitoyé. 
En repartant de Lulea à la date prévue, Bjorn était toujours aussi préoccupé. Il avait été économe au cas où le troll exigerait de l’or ou de l’argent, avait prévu un tonneau de sel supplémentaire s’il voulait une partie de sa marchandise, mais pas trop tout de même car il pouvait aussi réclamer un pourcentage de ses biens. Rongé par l’inquiétude, il dormait mal, mangeait peu, et appréhendait le moment où il se retrouverait sur le chemin escarpé dans les montagnes. 
Après quelques jours de voyage, il arriva à sa dernière étape avant le fameux chemin, une minuscule auberge isolée postée au milieu d’une clairière. Les clients y étaient rares ; beaucoup préféraient faire le détour par la grande route, plus large et plus fréquentée, qui contournait la montage, même si le trajet était plus long de deux jours. Bjorn, lui, se maudissait de plus en plus de préférer l’itinéraire le plus court, qu’il se jurait de ne plus jamais emprunter une fois qu’il aurait payé sa dette. En espérant que le troll ne l’oblige pas à lui verser une taxe mensuelle ou autre escroquerie du même genre. 
A l’auberge, seule une vieille femme était attablée devant une assiette de ragoût. 
-Pourquoi es-tu si sombre, marchand ? questionna-t-elle en le voyant entrer. Les affaires ne sont pas bonnes ? 
Comme souvent depuis un mois, le marchand dut raconter sa mésaventure. Mais contrairement à la plupart de ses interlocuteurs depuis un mois, la vieille femme ne prit pas une mine horrifiée, ni consternée, ni même apitoyée en l’écoutant la relater. 
-Tu n’es pas plus choquée que ça ? s’indigna un peu le marchand. Mais mon échéance est demain ! 
-Tu lui as promis n’importe quoi, c’est bien ça ? demanda-t-elle. Après tout, cela ne t’engage qu’à lui donner n’importe quoi ! 
-Mais justement ! protesta Bjorn, agacé par tant d’indifférence à son sort. 
-Oui, justement, sourit la femme avant de payer son repas et de s’en retourner dans les bois. 
Après une bonne minute d’énervement contre cette vieille folle même pas capable de compatir, Bjorn Waldberg commença à réfléchir. Le soir, pour la première fois depuis bien longtemps, il dormit presque paisiblement. Le lendemain, quand il arriva au niveau du ravin, il ne fut pas surpris de voir le troll posté au milieu du chemin. 
-Ravi de te revoir, marchand, lança celui-ci avec un ricanement. J’espère que tu es prêt à payer ta dette ! 
-Je le suis, répondit simplement Bjorn. 
-Très bien, très bien. Dans ce cas, je te réclame… 
-Ceci ! coupa le marchand en lui tendant un petit sac. 
-Quoi ? Comment peux-tu savoir ce que je veux ? s’étonna le troll, vaguement méfiant. Si ce n’est pas ce que j’ai exigé, gare à toi ! Je mettrai des orties dans tes chaussettes et des punaises dans tes matelas ! 
-Vas-y, ouvre le sac, fit Bjorn Waldberg, vaguement inquiet malgré tout. 
Le troll obtempéra. A l’intérieur, il trouva deux cailloux, une tête de poisson écrasée sur une assiette ébréchée, un morceau de bois flotté que le marchand avait ramassé sur le port, une piécette d’argent et un biscuit sec un peu moisi, le tout emballé dans des chutes de tissu coloré. 
-Qu’est-ce que c’est que ça ? s’insurgea le troll. Mais c’est n’importe quoi ! 
-Exactement. N’est-ce pas ce que je te dois ? 
-Bien sûr que non ! Je voulais ton âne, ton or et la fille que tu auras ! 
-Mais tout ça, sourit le marchand, ce n’est pas n’importe quoi. 
Le troll grogna, trépigna, jura, mais il ne pouvait pas revenir sur les termes du contrat. 
-Si tu refuses ce paiement, tu peux aussi te transformer en humain, suggéra le marchand. C’est ce que tu avais dit, il me semble. 
-Un humain ? Pouah ! Je crois que je vais me contenter de ce n’importe quoi-là ! 
Et le troll disparut dans un claquement de doigts. 
Le marchand, soulagé, reprit sa route avec son chargement. Il poursuivit son commerce, et quelques années plus tard, se maria et s’installa de manière définitive au bord de la mer Baltique à Lulea. On raconte qu’un troll, dans les montagnes, rêve toujours de vengeance, mais il a bien trop peur de se voir offrir n’importe quoi pour oser importuner les voyageurs… 
(Titre du conte - aucun) 
a réinventé un classique. 


Il était une fois, dans des temps très anciens, en Suède, une jeune fille prénommée Hedvig. Elle habitait le village de Glinterbörg, petite bourgade à la lisière d'une forêt. Hedvig était orpheline, abandonnée par ses parents à sa naissance. Elle avait alors été recueillie par Magdalena, une vieille femme dont la chaumière était en retrait de la bourgade, à la lisière de la forêt. 
Hedvig aimait son village, comme elle aimait Magdalena. Elle avait tout pour être heureuse, à un détail près, elle était horriblement laide. Laide au point d'effrayer les jeunes enfants, de repousser les hommes, et laide au point d'avoir été abandonnée par ses parents. Les gens du village se moquaient sans cesse d'elle, l'évitaient, ne lui parlaient pas. Cela rendait Hedvig bien malheureuse. 
Un jour, elle décida d'aller voir Angelika, la doyenne du village. Elle était réputée comme magicienne, mais personne ne savait si cela était vrai. Elle habitait une maison, au centre du village, et était très respectée et très aimée des autres. Dans la maison en pierre, les murs étaient recouverts de tapisseries, de fourrures et il y régnait une atmosphère sombre, inquiétante. L'odeur de l'âtre de la cheminée se répandait dans toute la pièce, et, au centre, trônait une table massive en bois. La doyenne du village était assise près du feu, les yeux clos, et murmurait des vers de prière. Sans un mot, elle se leva. Sans un bruit, elle ouvrit les yeux. Sans un sourire, elle fixa Hedvig. 
« Je savais, que tôt ou tard, tu viendrais me voir, Hedvig. » 


Hedvig esquissa un sourire timide, c'était la première fois qu'une personne du village lui parlait normalement, sans une once de moquerie dans sa voix. 


« Madame, je voulais… 
- Je t'en prie, appelle-moi Angelika. 
- Ah, bien, reprit Hedvig, je venais vous voir car… 
- Je sais pourquoi tu viens me voir. Je le savais, je l'ai toujours su. Je l'ai lu dans tes yeux. Tu veux devenir belle, n'est-ce pas ? 
- Euh, oui, c'est cela, balbutia Hedvig, surprise. 
- Je ne peux rien pour toi, malheureusement... » 


Les yeux d'Hedvig s'emplirent de déception. Elle fit demi-tour, et la doyenne la retint : 


« Je ne peux pas te rendre belle, mais je connais quelqu'un qui le pourrait. » 


Hedvig la regarda. La doyenne ouvrit une malle située sous la table, en sortit un long manteau de plumes. 


« Ce manteau appartient à une de mes connaissances, qui l'a un jour oublié ici. Je voudrais que tu le lui rapportes. Va dans la forêt, enfile ce manteau, et pars à travers le pays, à la recherche de son propriétaire. Il est toujours avec son char, lui seul pourra t'aider. 
- Mais comment pourrais-je le reconnaître ? S'enquit Hedvig 
- Tu en sais déjà bien assez mon enfant. Allons, va, je suis occupée. » 


Sans insister, Hedvig quitta la maison. Elle était seule, au beau milieu d'un village, entourée de gens qui ne l'aimaient pas, avec un manteau, et elle devait retrouver quelqu'un à travers tout le pays qu'elle ne connaissait pas, et tout ce qu'elle savait c'est que cette personne avait un char. 


« D'ailleurs, qui se déplace en char, de nos jours ? » pensa-t-elle. 


Sans trop y croire, Hedvig décida de faire ce que lui conseillait la doyenne. Elle marcha vers la forêt, et, quand elle fut assez loin de Glinterbörg, elle mit ce manteau sur ses épaules. 


Alors, Hedvig sentit un frisson lui parcourir le corps. Lentement, elle se sentir rapetisser, ses jambes se courbèrent, ses bras s'épaissirent, sa tête se rétrécit, son nez s'allongea. En dix secondes, elle était devenue un magnifique faucon blanc comme le lys, avec de grandes ailes et une vue perçante. Lorsque Hedvig se vit, elle n'en crut ses yeux. 


« Comment cela est-il possible ? Que suis-je devenue ? » 


Hedvig comprit alors que son nouveau corps allait lui simplifier les recherches. Lentement, les ailes déployées, Hedvig s'envola. Dans un bruissement d'aile, elle dépassa les branches des conifères de la forêt, et, accélérant la cadence de ses battements, elle surplomba alors la forêt, rasant la cime des arbres ou s'approchant un peu plus du soleil. 
Hedvig vola à travers le pays, à travers les contrées de la Suède, cherchant des yeux le char qui appartiendrait au propriétaire du manteau. 
Cela dura dix jours, dix nuits, durant lesquels, sans relâche, Hedvig volait. 


Un beau jour, alors que tout espoir semblait éteint, la chance sourit à Hedvig. Au détour d'un flanc de montagne, l'orpheline aperçut une prairie, avec un lac d'eau claire, et, juste à côté, un char. Discrètement, le faucon s'approcha. 


Le char était d'une taille plutôt modeste, et, détail curieux, il était tiré par deux chats, fiers et majestueux. Hedvig parcourut du regard la plaine, et aperçut près du lac une femme. 


« Qu'elle est belle ! », pensa Hedvig. 


La jeune femme était grande, et était vêtue d'une longue tunique blanche. Ses cheveux étaient blonds, longs, et sa peau très pâle. 
Hedvig, persuadée que cette Vénus était la personne qu'elle cherchait, se posa à quelques mètres d'elle. Alors, un halo de lumière l'enveloppa, et elle retrouva instantanément sa forme humaine. L'inconnue se retourna, et, voyant le manteau dans la main d'Hedvig, s'exclama : 


« Oh, vous m'avez rapporté Valshamr ! Merci beaucoup ! 
-Valshamr ? questionna Hedvig -Mon manteau. Il est en plume de faucons, et quiconque autre que moi le vêt, en devient un à son tour, répondit l'inconnu, affichant un sourire malicieux. 
- Mais, comment cela se fait-il ? 
- C'est vrai, je ne me suis pas présentée. Je suis Freyja, fille de Njörd et de Nerthus. 
- Freyja ? Vous êtes… 
- Oui, déesse de la beauté, de l'amour et de l'érotisme. Ainsi, tu connais Angelika ? Pourquoi es-tu venue ? 
- Eh bien voilà, je suis Hedvig, et je me trouve terriblement laide. Angelika m'a dit que vous pourriez m'aider à pallier cela. 
- Tu te trouves laide, et tu voudrais changer ? Oui, cela est tout à fait possible... » 


Freyja se retourna, avança vers le lac, et regarda les montagnes enneigées. 


« Approche, Hedvig, dit-elle d'une voix paisible. » 


Hedvig fit quelques pas. Freyja pointa du doigt deux fleurs de lys : 




« Ne sont-elles pas magnifiques ? Regarde, celle-ci est en retard, elle n'a pas encore éclos. Et pourtant, quand elle s'épanouira, ce sera sans doute la plus belle de toutes… Mais je respecte ton choix, et je te dois bien ce service, tu m'as rapporté mon manteau, après tout ? » 


Freyja fit quelques pas en arrière, et dit à Hedvig : 


« Penche-toi, et regarde-toi dans l'eau du lac. Admire ton visage, Hedvig ! » 


Hedvig s'exécuta. Elle se pencha sur l'eau, et vit son visage sur l'eau cristalline. Elle laissa échapper un sursaut. Elle ne se reconnut pas, les traits de son visage avaient profondément changé. Pour la première fois de sa vie, elle se trouvait belle. Ses yeux étaient devenus verts comme l'herbe fraîchement coupée, son visage était d'une douceur candide. Elle se retourna, et dit à Freyja : 


« Merci ! Mille mercis ! Je… Je ne saurais comment vous remercier !  
- Ne me remercie pas, je n'ai rien fait du tout. Lorsque vous changez votre façon de voir le monde, le monde que vous voyez change ! » conclut-elle en un sourire. 


Freyja invita Hedvig à monter sur son char. Les deux chats coururent, et, en quelques minutes, les deux femmes survolaient les montages de Suède. 


Hedvig s'endormit. Quand elle ouvrit les yeux, elle était allongée sur son lit. Elle se leva, sortit de sa maison, et regarda le ciel qui avait recouvert son long manteau d'étoiles. L'une d'elle, plus brillante que les autres, semblait s'éloigner petit à petit. Hedvig la fixa, et un large sourire apparut sur son visage. 
Là-haut, sur son char, au même moment, Freyja partagea ce sourire. 


Et Hedvig vécut heureuse pour le reste de sa vie. 

Fin  
(Titre du conte-L'orpheline de Glinterbörg)
nous a narré des péripéties plutôt philosophiques. 



La troisième, avec un cumul de :
A8 B6 C8 D7,5
est Ciboulette !!! Ton texte est super chouette, il fait rêver, mais il est tout de même un peu court et se limite à de la description. 


La deuxième, avec un cumul de :
A9 B7 C10 D8
est Clara Quémeneur !!! Ton conte répond parfaitement au sujet, on sent un travail de recherche, mais malgré tout, il pêche un peu en originalité.


Le premier, avec un cumul de :
A9 B9 C7,5 D9
(oui, c'était très serré) est Mathias6255 !!! Ton conte répond non seulement au sujet, mais a aussi une véritable morale que le jury a apprécié, bien que la fin soit un peu trop précipitée. 


Ainsi, la critique du :
anti-margilin, Clara Quémeneur/Mme Quémeneur, Airam et HADES
est nuancée pour tous les candidats, rien n'est parfait. Notons que les différents juges sont souvent d'accord entre eux, avec leurs notes tout comme avec leurs critiques !


Félicitations à tout le monde !! 
Draco Draconem Adversus Bellat
_________________
Pour un forum ACTIF



L'Alliance s'investit dans l'organisation d'énigmes, de RPG et de concours.

Nous nous réjouissons de tous vos dons de points pour cela (et devenez même membre d'une des trois commanderies!).
Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:36 (2017)    Sujet du message: RÉSULTATS Concours estival

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> Les Commanderies -> Zone 10 -> Commanderie de Stockholm Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com