forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum
forum officiel de strom la saga littéraire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> Quêtes & Enquêtes -> Salle des RPG -> RPG : à vos claviers !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Mar 24 Déc - 11:31 (2013)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

Mardi 5 mars 2002, à quelques kilomètres de la frontière franco-belge, 4h32 du matin.


Je coupe le contact et sors de ma voiture.  L'air froid de ce matin d'hiver me pique les poumons et je resserre mon écharpe.  Enfin, matin, pas sûr que ce moment en mérite le nom!  En effet pour le moment le soleil est encore loin, très loin de l'horizon et ni sa lumière ni sa chaleur ne percent encore l'ombre de la nuit.  Pourquoi je me trouve devant une petite gare déserte à attendre le train de 4h34 en provenance de Strasbourg?  Car j'attends une stromillonne avec qui je vais enquêter sur des évènements étranges dans une vieille maison pas loin d'ici.  Sa marraine, Elena, aurait dû l'accompagner mais les joies de l'hiver ont eu raison d'elle et j'ai appris hier qu'elle était clouée au lit avec une bonne grippe.


4h35, pas de train en vue.  Jusqu'ici rien d'anormal, le jour où les trains seront ponctuels les baleines voleront!  Je souffle sur mes mains pour les réchauffer et récapitule dans ma tête le programme des heures à venir.  Une fois Clara (c'est le nom de la stromillonne) arrivée j'aurai un peu moins d'une demi-heure pour charger d'éventuels bagages dans le coffre de ma voiture, me rendre sur les lieux de l'enquête, décharger et installer le matériel de mesure, en profiter pour tester ses connaissances sur les fantômes et autres phénomênes pouvant possiblement occuper la maison et, de préférence faire sa connaissance aussi.  Ce n'est pas dans le cahier des charges mais c'est un bonus sympa aussi.  Pourquoi une demi-heure?  Car d'après les différents témoignages c'est vers 5h du matin qu'il se passe des choses bizarres et il serait dommage de devoir se lever aux aurores deux journées de suite parce qu'on a raté notre chance!  Je peste intérieurement contre les revenants qui plutôt que de se manifester à midi par exemple préfèrent agir de nuit pour tirer les séides du lit à une heure indécente.


Au loin un grondement se fait entendre, je vois la lumière du train se rapprocher et je souris.  Pas que je sois impatiente mais entre me mettre en route pour une enquête de terrain et attendre un train pas ponctuel je vous laisse deviner où va ma préférence!
Le train s'arrête sur l'unique quai de la gare et une jeune fille en sort seule.  Je me dirige vers elle en souriant.


- Bonjour, je suis Sylvia.  J’imagine que tu es Clara?


Je ne précise pas en me présentant que la plupart de mes connaissances troquent mon prénom contre le surnom de Ciboulette, en effet je ne connais pas cette stromillonne et bien qu’elle me paraisse sympathique il me faut tout de même un minimum de crédibilité!
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Déc - 11:31 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 2 957
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 161

MessagePosté le: Mar 24 Déc - 14:33 (2013)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

Je détestais prendre le train à des heures indues. J'avais l'habitude, à force de me rendre régulièrement au Louvre, de partir très tôt de chez moi, de sauter dans le TGV à une demi-minute de la fermeture des portes pour arriver à Paris à une heure presque raisonnable, en même temps que mes camarades qui habitaient en région parisienne. Mais c'était toujours aussi pénible.
Cette fois, je devais rejoindre une femme chevalier pour une mission de routine à la frontière franco-belge : je ne savais pas exactement ce que nous allions faire, à part aller rencontrer un ou des fantômes à cinq heures du matin, et cela m'inquiétait un peu. Ma marraine aurait dû m'expliquer la mission et m'accompagner, mais elle était malade depuis plusieurs jours et était restée bien au chaud chez elle. Je ne connaissais pas le chevalier avec qui j'allais enquêter : je savais seulement que c'était une femme, Belge, et qu'elle n'était pas beaucoup plus âgée que moi. J'avais essayé de dormir dans le train pour compenser les heures de sommeil que ce déplacement me faisait perdre, mais je n'avais pas réussi à m'endormir. J'avais un peu le trac : je n'avais vu qu'un fantôme, avec ma marraine, peu de temps après être devenue stromillonne, et c'était une vieille dame assise dans son fauteuil qui répétait inlassablement, toutes les nuits, le même motif de broderie au point de croix. Elena m'avait laissé entendre qu'il en existait de beaucoup plus effrayants.
Quand je train commença à ralentir, je me levai, récupérai mon sac sur l'étagère au-dessus de mon siège et me dirigeai vers la porte. Le train entra en gare et s'immobilisa assez rapidement. Quand je débarquai à côté de la petite gare de campagne, dans le noir encore complet, je frissonnai et resserrai ma veste contre moi. Je repérai rapidement la jeune femme qui devait m'accueillir : c'était la seule personne qui avait la double aura. Elle se dirigea vers moi, un sourire aux lèvres.
- Bonjour, je suis Sylvia. J’imagine que tu es Clara?
J'acquiesçai :
-Oui, c'est ça, enchantée de te rencontrer, Sylvia. On doit aller où exactement ?
La chevalier avait l'air sympa. Même si Elena me manquait, j'étais contente d'être tombée sur elle et pas sur un vieux grincheux acariâtre.
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou et Yann Leguardian!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Mer 22 Jan - 14:09 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-Oui, c'est ça, enchantée de te rencontrer, Sylvia. On doit aller où exactement ?

On dit toujours qu’il ne taut pas se fier à une première impression, pourtant je décide de me fier à la mienne.  La stromillonne a l’air enthousiaste et sympathique, loin de correspondre au cliché « ado râleur accro au gsm ».  Enfin, le jour où les clichés s’appliqueront à plus d’une fraction minuscule de la population les trains seront à l’heure!  Apparemment Clara n’a pas de bagages avec elle et je commence à marcher vers la voiture en répondant à sa question:


- On va rejoindre un ancien poste frontière à grosso modo une vingtaine de kilomètres au sud d’Arlon.  

Pour moi qui ai du apprendre les chef-lieus de province depuis les primaires ça en dit assez mais n’étant pas sure qu’elle se soit amusée à apprendre la carte de Belgique avant de venir je tente de trouver une comparaison française.  


- À une soixantaine de kilomètres au nord-ouest de Metz si tu préfères.

Pas sure que ce soit la comparaison la plus efficace que j’aie pu trouver ni que Metz soit le point de repère le plus proche mais de toute façon j’ai un gps dans ma voiture, je pourrai lui montrer en démarrant l’itinéraire.  De toute façon ça résume bien l’esprit général de la chose: au beau milieu de nulle part! (À condition qu’on puisse se trouver au milieu de nulle part dans un pays aussi petit que la Belgique.)  


Une fois dans la voiture de lui montre donc l’endroit précis sur le gps puis je commence à lui résumer la situation pendant que je démarre ma voiture, une antiquité achetée d’occasion l’année passée.  Elle n’est certes pas toute jeune mais elle roule sans trop de problèmes et c’est ce qui compte mes yeux.


- On va rejoindre un ancien poste frontière, on ne sait pas exactement quand il a été abandonné mais on pense qu’il a cessé de servir aux environs du 17ème siècle.


Je marque une pause pour prendre un virage serré à droite et nous pénétrons dans un petit bois.


- Il y a trois mois on est retombés sur le compte rendu d’un séide datant de 1943 mentionnant un fantôme à cet endroit, mais il n’a pas pu aller enquêter parce que à cette époque on était un peu occupés.


À peine ai-je prononcé cette phrase que je me rends compte que le mot « occupés » n’était peut-être pas le meilleur à employer dans ce contexte étant donné qu’on était aussi littéralement occupés.  Bon, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas pour ce choix de mot maladroit.


- Une fois que la guerre a été finie et qu’on pouvait de nouveau s’occuper d’autre chose il a d’abord fallu réparer les dégâts, sans compter que les dossiers de la commanderie étaient complètement chamboulés du coup on n’a remis la main sur cette affaire que récemment.  Bon, de toute façon ce fantôme n’a jamais embêté personne heureusement.


Le trajet court touche déjà à sa fin et nous sortons de la voiture.  Alors que je décharge le matériel du coffre je termine mon explication.


- On ne sait pas exactement ce que ce fantôme fait, est-ce qu’il est immobile, est-ce qu’il se balade?  Ca sera la surprise du chef.  Par contre on sait qu’il n’est pas muet.  Le dossier parle de sons émis par le fantôme mais on ignore s’il parle ou s’il est juste bruyant.


Ayant fini mon explication j'observe les lieux.  Rien n'a l'air d'avoir changé comparé aux photos que j'ai vues en quittant la commanderie.  Le vent est tombé (ou alors les arbres nous en protègent) et le ciel bien que toujours sombre n'est plus aussi noir que quand j'ai quitté Bruxelles.  Les environs par contre font parfaitement histoire de fantôme: bois, maison dans un état douteux, froid, nuit.  Tout est réuni!  Je pense que je ne serais même pas étonnée de voir surgir un loup-garou, un vampire ou une bande d'elfes!  Je me corrige mentalement, j'espère que Clara n'a pas espionné mes pensées parce que pour ce qui est du sérieux on repassera, on n'est quand même pas dans Harry Potter!
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink


Dernière édition par Ciboulette le Dim 26 Jan - 10:02 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 2 957
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 161

MessagePosté le: Jeu 23 Jan - 20:32 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-On va rejoindre un ancien poste frontière à grosso modo une vingtaine de kilomètres au sud d’Arlon, répondit Sylvia.
Je n'étais pas plus avancée, étant donné mon niveau catastrophique en géographie. Pour le bac, l'année passée, j'avais appris les principales villes de Russie, ainsi que le réseau ferroviaire de la mégalopole européenne, mais pour moi, Metz se résumait à "à gauche sur une carte de France". Enfin, si je me trouvais en Alsace, parce que si j'étais au Louvre, c'était "à droite". Je n'osai toutefois pas poser plus de questions, parce que je ne voulais pas passer pour l'inculte de service, ni commencer, à peine arrivée, avec un équivalent de "c'est quand qu'on arrive?"
Heureusement, la jeune femme m'indiqua la route que nous allions suivre sur le GPS, répondant à mes interrogations immédiates à défaut de combler mes lacunes géographiques.
Sylvia conduisait bien, beaucoup mieux que moi à l'auto-école, en tout cas. Les yeux fixés sur la route déserte, dans un bois sombre qui n'aurait rien à envier à pas mal de films d'horreur, elle m'expliqua posément:
-Il y a trois mois on est retombés sur le compte rendu d’un séide datant de 1943 mentionnant un fantôme à cet endroit, mais il n’a pas pu aller enquêter parce que à cette époque on était un peu occupés.
C'est le moins qu'on puisse dire, pensai-je en ricanant intérieurement.
J'aimais bien ce jeu de mots, même si ce n'était pas forcément très subtil. En tant qu'Alsacienne, je comprenais très bien le concept.
Nous arrivâmes un peu plus tard à l'ancien poste-frontière au milieu de nulle part, entre Arlon-en-Belgique et Metz-en-France.
Sylvia, tout en sortant son matériel de la voiture, continua :
-On ne sait pas exactement ce que ce fantôme fait, est-ce qu’il est immobile, est-ce qu’il se balade? Ca sera la surprise du chef. Par contre on sait qu’il n’est pas muet. Le dossier parle de sons émis par le fantôme mais on ignore s’il parle ou s’il est juste bruyant.
(Gloups, songeai-je. Le fantôme n'était peut-être pas dangereux et pas trop terrifiant, mais j'appréhendais tout de même de l'approcher de près.
Arrête, Clara, c'est idiot! me repris-je mentalement. Les fantômes, ça ne fait rien aux vivants, à part une grosse frayeur!
Nous nous trouvions dans une forêt, toujours baignée dans l'obscurité du jour qui n'était pas encore levé. Le poste-frontière ne payait pas de mine : il ressemblait exactement à ce que j'avais imaginé d'un bâtiment abandonné depuis un peu plus d'un demi-siècle. C'était une cabane de pierres, avec un toit qui n'était sans doute plus étanche depuis une dizaine d'années.
Je resserrai les pans de ma veste contre moi en frissonnant. Je regrettais le chauffage et le relatif confort de la voiture de Sylvia, sans compter l'impression de sécurité qui allait avec.
Je désignai du doigt le matériel posé par terre, décidée à ne pas me montrer trop peureuse ou fragile. Je n'allais sans doute pas devenir séide-enquêteur, mais ce n'était pas une raison pour faire ma chochotte.
-On doit faire quoi ? interrogeai-je à mi-voix, intimidée par le lieu, mais aussi le silence qui y régnait. Enregistrer les bruits que va faire le fantôme, filmer sa trace, autre chose ?
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou et Yann Leguardian!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 11:35 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-On doit faire quoi ?  Enregistrer les bruits que va faire le fantôme, filmer sa trace, autre chose ?


La voix de Clara me tire de mes pensées, c’est vrai qu’elle n’a peut-être pas encore eu beaucoup l’occasion de faire connaissance avec ce matériel.  Je lui explique donc le but de notre mission:


-Avec cette caméra on va filmer le fantôme, ou en tout cas essayer parce que je ne suis pas sûre de l’endroit où il est sensé apparaitre.  En général on la pose sur un pied et on n’y touche plus mais comme pour cette fois on ne peut pas la diriger au préalable vers l’endroit où se trouvera le fantôme il faudra la tenir nous-même.


Je désigne ensuite un instrument ressemblant un peu à une perche:


-Avec ça on va enregistrer le bruit que fait le fantôme, comme ça même si on rate quelque chose on pourra toujours le réécouter plus tard.


Enfin je lui montre un objet qui ressemble à un vague croisement un compteur de vitesse et une poêle à frire:


-Ce machin-là n’a pas encore vraiment de nom parce qu’il a été inventé très récemment, il sert à mesurer l’intensité de l’aura ou du strom à un endroit.  Ca permet par exemple de connaitre la force d’un écho visuel ou, en ce qui nous concerne, de l’âme qui hante un endroit.


Je regarde ma montre, il ne faudrait pas trainer si on veut avoir le temps de mettre tout en place.  Je commence donc à amener le matériel dans la pièce principale de la maison?  Ruine?  Quelque chose entre les deux.  Une fois la perche installée et le compteur-poêle-à-frire posé je continue à expliquer notre mission puisqu’il ne nous reste plus qu’à attendre que Mister fantôme daigne se montrer.


-Dans un premier temps on doit juste observer, après il faudra essayer de comprendre ce qui le retient sur terre et essayer de résoudre son problème pour lui permettre de quitter cet endroit.


Jute après que je me sois tue je crois voir apparaitre le fantôme, en effet une lueur passe par la fenêtre, éclairant la pièce.  Je me rends compte juste après qu’il ne s’agissait que de la lune qui, un bref instant n’était plus cachée derrière les nuages.  Je resserre ma veste autour de moi et lâche un moment la caméra pour mettre des gants, manquerait plus que je n’arrive pas à appuyer sur le bouton play à cause du froid!  Dehors le vent est tombé, mettant fin aux courants d’air glacials qui passaient par les nombreuses ouvertures, au loin un chien aboie.  Je repense à ma dernière enquête sur un fantôme, celui-ci hantait l’opéra de Venise et ne s’était pas rendu compte qu’il était décédé, changement de décor radical par rapport à ici!
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink


Dernière édition par Ciboulette le Dim 26 Jan - 18:15 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 2 957
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 161

MessagePosté le: Dim 26 Jan - 17:24 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-Avec cette caméra on va filmer le fantôme, ou en tout cas essayer parce que je ne suis pas sûre de l’endroit où il est censé apparaître.  En général on la pose sur un pied et on n’y touche plus, mais comme pour cette fois on ne peut pas la diriger au préalable vers l’endroit où se trouvera le fantôme il faudra la tenir nous-mêmes.
J'avais eu des explications, mais je n'étais pas vraiment rassurée. Il nous faudrait rester tout près du fantôme, et à cette perspective, je ne pouvais pas m'empêcher d'être terrifiée. J'acquiesçai avant d'écouter attentivement la suite des explications, sur l'utilisation du matériel cette fois. Les technologies stromiques me fascinaient. Je voulais retenir le plus de choses possibles en prévision du jour où je serais chevalier.
Je suivis Sylvia à l'intérieur en portant une caisse de matériel, qui contenait essentiellement des câbles de branchement et des pièces de rechange. Je me sentais un peu inutile : la jeune femme n'avait pas particulièrement besoin de mon aide.
-Dans un premier temps on doit juste observer, commenta-t-elle. Après, il faudra essayer de comprendre ce qui le retient sur terre et essayer de résoudre son problème pour lui permettre de quitter cet endroit.
La lueur de la lune transperça la fenêtre d'un rayon furtif. Sylvia frissonna dans sa veste et enfila ses gants. J'avais oublié les miens, à mon grand regret, et je me contentai d'enfoncer un peu plus mes mains dans mes manches. Même à l'intérieur, notre souffle faisait des nuages de buée. Ce bâtiment avait été construit, évidemment, avant l'invention des principes élémentaires d'isolation thermique, et de toute manière, comme il n'avait pas été chauffé depuis au moins soixante ans, cela ne changeait pas grand-chose. Les murs, au moins, avaient le mérite de faire obstacle aux courants d'air.
-Résoudre son problème... repris-je. Est-ce qu'on sait quand le... quand ce fantôme est décédé, ou pas du tout?
A cet instant, le mur du fond de la pièce changea de couleur. C'est du moins ce qu'il me sembla: il avait l'air baigné, à présent, d'une étrange lueur phosphorescente. Une silhouette humaine en trois dimensions surgit de nulle part devant le mur, de profil par rapport à nous, assise à une table qui n'existait plus.
Bizarrement, je n'avais plus peur: j'étais fascinée par cette apparition surnaturelle. J'appuyai sur le bouton on de la perche enregistreuse dont je devais m'occuper et j'écoutai.
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou et Yann Leguardian!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Sam 8 Fév - 10:21 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-Résoudre son problème…  Est-ce qu'on sait quand le... quand ce fantôme est décédé, ou pas du tout?


Hum, pas vraiment.  Il était probablement un des derniers habitants de ce poste et on estime donc qu’il est mort vers le 17ème siècle mais ce n’est qu’une supposition.  Je veux répondre mais un frisson m’en empêche.  Ce frisson que je ressens quand quelque chose d’insolite se produit.  J’appuie sur le bouton ON de la caméra et la dirige vers le mur du fond où le fantôme vient d’apparaitre.  


Vêtu d’une chemise, d’une espèce de pantalon s’arrêtant aux genoux et de bottes à talons, il aurait paru franchement grotesque à notre époque.  Pourtant dans ce contexte ce costume ne m’étonne pas, j’espère juste qu’il nous permettra de mieux situer le fantôme dans le temps.  Ses traits sont ceux d’un homme qui doit avoir entre la trentaine et la quarantaine mais dans ses yeux on peut lire une espèce de lassitude, je me souviens d’avoir appris que ça arrive parfois quand les fantômes restent longtemps coincés: ils se lassent de répéter toujours les mêmes gestes sans espoir de quitter l’endroit qui les retient prisonniers (car bien sûr même les fantômes ignorent l’existence de la Confrérie à moins d’avoir été CI).  En fin de compte peu de fantômes restent effrayants, et celui-ci ne fait pas partie de ce petit groupe.


Il semble en train d’écrire quelque chose, c'est toujours étrange de voir les fantômes manipuler des objets inexistants.  Il lève la tête, pour fixer quelque chose qui n’existe que dans son imagination et se met à hocher la tête, brusquement il se lève et ses lèvres s'entrouvrent en laissant échapper une voix.  Cette voix est étrange, pas vraiment l’idée qu’on se serait fait d’une voix d’outre-tombe mais pas totalement humaine non plus.  Elle parait venir non pas de la bouche du fantôme mais du plus profond de lui, ou peut-être de mes oreilles.  C'est une sensation très étrange.


-Ma mie, je vous jure de retrouver ce qui a été dérobé, même si cela doit me prendre l’éternité!


Evanouie la fatigue, dans ses yeux brûle une flamme ardente, j’ignore si c’est parce que le souvenir de cette promesse la ravive en lui ou s’il a tout simplement oublié qu’il est un fantôme.  Les deux sont possibles.  Je repense à ce serment, s’il avait su à quoi il s’engageait...



La scène se modifie imperceptiblement, comme quand on voit une erreur de montage dans un film qui fait tressauter l’image pendant un fraction de seconde.  Apparition du fantôme, scène I, acte II!
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 2 957
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 161

MessagePosté le: Dim 9 Fév - 20:20 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

Figée sur place, je contemplai le fantôme qui écrivait sans nous voir. J'étais profondément émue par cette vision intemporelle d'un homme qui était mort depuis plusieurs siècles et qui, pourtant, semblait toujours là. De fait, une partie de lui était toujours là, prisonnière d'un lieu, d'un remords, ou peut-être d'un souvenir.
-Ma mie, je vous jure de retrouver ce qui a été dérobé, même si cela doit me prendre l’éternité! déclara le fantôme d'une voix qui me fit frissonner.
L'éternité... La première fois que cet homme avait prononcé ces mots, il ne croyait pas si bien dire.
Pour la première fois, ou presque, depuis mon entrée dans l'Organisation, j'eus le sentiment d'être confrontée à quelque chose qui me dépassait. Pas comme le monde de l'insolite, ses lois para-scientifiques que j'avais appris à maîtriser et ses surprises plus ou moins bonnes mais toujours explicables d'une façon ou d'une autre. Plutôt comme un événement bouleversant et particulièrement triste, quelque chose d'indicible qui allait au-delà de ce que quiconque pouvait prévoir ou théoriser.
Bien sûr, j'avais déjà vu des centaines d'échos visuels, des milliers de phénomènes paranormaux, et ils faisaient partie de ma vie. Mais c'était la première fois que j'étais touchée à ce point devant une telle conviction. Je jetai un regard en direction de Sylvia : elle était concentrée sur l'apparition et sur son matériel, en bonne professionnelle. Je secouai la tête: je devais garder mes émotions pour plus tard et me focaliser sur l'instant présent. Je pourrais sans doute en discuter avec Sylvia, mais dans l'immédiat, ce n'était pas le moment...
Sous nos yeux, le fantôme et son environnement holographique changèrent, comme si quelques jours, quelques mois ou quelques années s'étaient écoulées par rapport à la promesse de l'homme.
La table n'avait pas bougé, mais le personnage était vêtu différemment. Cette fois, il portait un long manteau fourré, qu'il déposa sur le dossier de sa chaise de bois avant de s'asseoir. Il avait l'air triste, comme s'il n'avait pas souri depuis des semaines.  Une fois assis, il soupira longuement, prenant sa tête entre ses mains. Il fouilla quelques instants dans sa besace, suspendue comme son manteau au dossier de la chaise, et en sortit un petit carnet. Les tons pâles et un peu brouillés de l'apparition fantôme ne me permirent pas de déterminer sa couleur, mais il semblait particulièrement précieux pour son propriétaire. L'homme le feuilleta avant d'en extraire une petite image, un dessin corné aux couleurs délavées. Un portrait de femme. La femme qui était représentée n'était pas particulièrement belle, mais elle semblait heureuse.
-Je suis désolé, Magda, soupira le fantôme. J'ai échoué et je vous ai perdue...
Je me concentrai sur l'aspect technique de notre mission pour ne pas me laisser emporter par mes émotions. Oui, la caméra était dans le bon angle et avait saisi l'image de Magda. C'était  peut-être une piste exploitable pour nos recherches.
Le fantôme replaça soigneusement le portrait dans son carnet, puis le carnet dans son sac, et sans préavis, la scène disparut.
L'apparition était terminée. J'attendis une douzaine de secondes en silence, au cas où, avant d'éteindre l'enregistreur que je tenais, puis je me tournai vers Sylvia.
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou et Yann Leguardian!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Sam 15 Fév - 10:16 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

Le manteau fourré que l’homme porte désormais me donne l’impression de voir un trappeur canadien et s'accorde parfaitement aux bottes également fourrées qu’il porte désormais.  La tristesse a remplacé la lassitude sur ses traits et mon coeur se serre un instant, mais je reprends vite mes esprits.  Avec un peu de chance on aura une indication supplémentaire sur ce qu’il a perdu et ça nous permettra de l’aider plus vite.  D’une besace il sort un carnet.  Livre?  Carnet de croquis?  Journal?  Je ne saurais le dire, peut-être rien de tout cela.  Il en sort un dessin très réussi d’une femme, probablement celle à qui il a fait cette promesse quelques instants (bien qu’à son échelle ce soit probablement quelques mois/années) plus tôt.


-Je suis désolé, Magda.  J'ai échoué et je vous ai perdue


Donc nous avons un nom, Magda, et une raison, une recherche ratée, ceci devrait nous aider à l’aider relativement rapidement, non?  Quelques instants plus tard le fantôme a rangé son carnet et disparu, je coupe la caméra et vois du coin de l’oeil Clara faire de même avec la perche.  Un rapide coup d’oeil vers le compteur-poêle à frire m’indique que l’apparition a une présence stromique plutôt forte et je note le chiffre qu’il indique dans un carnet que je trimballe partout avec moi, en particulier en mission.


Clara vient de se tourner vers moi et je récapitule rapidement mentalement ce qu’on vient de voir:


  1. Un fantôme coincé ici plus que probablement à cause d’une promesse qu’il est toujours condamné à tenir.
  2. Ce même fantôme s’adressant au portrait de celle à qui il a fait cette promesse en disant qu’il n'a pas réussi à la tenir.
  3. Le portrait de la femme et son nom, ce qui permettra probablement de l’identifier plus facilement.



Reste la question clef qui peut débloquer notre enquête si on la résout: Qu’est-ce qui a été volé?  On peut dire que ce fantôme s’est plutôt bien débrouillé pour aider les futurs enquêteurs, à croire qu’il savait…une folle idée me traverse, et si le fantôme était séide?  Ca pourrait être une raison pour sa présence toujours forte malgré les siècles qui se sont écoulés…  Je note ça dans un coin de ma tête avant de prendre la parole en m’adressant à Clara:


-Alors, tes impressions sur ce fantôme?  


Un doute me me passe à travers la tête et je reprends rapidement:


-Au fait, c’était ton premier fantôme ou tu as déjà eu à faire à d’autres?


En remarquant ses mains gelées je me rends compte qu’elle a tenu la perche sans gants, elle doit être complètement frigorifiée!  Bien qu’on n’ait plus vraiment de raison de s’attarder ici je lui passe mes gants.


-Désolée, l’insolite a parfois tendance à me rendre aveugle, j’espère que tes doigts ne sont pas trop congelés.


Je souris en disant cette dernière phrase, depuis que j’ai été nommée séide je fais plus souvent des missions en solitaire et je suis heureuse de pouvoir mener celle-ci avec une coéquipière.
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 2 957
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 161

MessagePosté le: Dim 16 Fév - 15:16 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-Alors, tes impressions sur ce fantôme? questionna Sylvia.
Je ne savais pas trop. Une fois remise de mon émotion, le fantôme disparu, je voyais plusieurs pistes de recherche pour découvrir son histoire, depuis le prénom de Magda jusqu'au portrait de la jeune femme. En cherchant bien dans l'enregistrement vidéo, on devrait pouvoir trouver une image nette et lancer une recherche qui pourrait mener, avec un peu de chance, à plus d'informations sur Magda et son histoire... Ou alors, potasser l'histoire de la région et les archives locales pour trouver l'identité de notre fantôme. Comment était-il mort? Qu'avait-il perdu? Qu'avait-il promis?
-Au fait, c’était ton premier fantôme ou tu as déjà eu à faire à d’autres?
-J'avais déjà étudié le cas d'un fantôme avec Elena, quand je suis devenue stromillonne, expliquai-je. C'était une vieille dame qui fait de la broderie, chaque nuit, depuis une cinquantaine d'années, sans que personne ne sache pourquoi. Mais là, c'était beaucoup plus...
Je réfléchis au mot qui était le plus approprié pour qualifier l'apparition du poste de garde, sans parvenir à le trouver.
-Plus impressionnant. Plus humain, aussi, peut-être.
La dame au point de croix n'avait pas l'air particulièrement malheureuse, elle. Elle avait beau recommencer tous les soirs le même canevas, elle semblait presque sereine, apaisante et apaisée, par rapport à l'homme du poste de garde, ses regrets et ses promesses non tenues.
Sylvia me tendit ses gants, ce qui me rappela que mes mains étaient glacées.
-Désolée, sourit-elle, l’insolite a parfois tendance à me rendre aveugle, j’espère que tes doigts ne sont pas trop congelés.
-Merci!
J'étais touchée par cette marque d'attention et j'enfilai les gants avec reconnaissance, avant de me frotter les mains pour les réchauffer. Heureusement, les gants de Sylvia étaient déjà chauds, ce qui était plutôt agréable.
-Comment va-t-on faire pour savoir ce qu'il a promis? demandai-je un peu timidement, revenant au but de la mission, à savoir le fantôme qui venait de disparaître. Cette Magda peut être une piste, non? Elle a peut-être un rapport avec "ce qui a été dérobé"...
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou et Yann Leguardian!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Sam 22 Mar - 09:28 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-Comment va-t-on faire pour savoir ce qu'il a promis?  Cette Magda peut être une piste, non? Elle a peut-être un rapport avec "ce qui a été dérobé"


Je hoche la tête, heureuse que Clara ait tiré les mêmes conclusions que moi.  Cela veut dire au choix 1. Que mes conclusions tiennent la route 2. Que Clara n’a pas ses yeux dans la poche et qu’elle est en possession d’une bonne dose de bon sens.  C’est probablement un mélange des deux et plutôt bon signe pour la suite.


-C’est plus que probable, ce fantôme nous a donné pas mal d’indices, j’ignore si c’est volontaire mais si ce n’est pas le cas le hasard fait bien les choses.


Je marque une pause, est-ce une bonne idée de lancer une hypothèse alors que c’est juste une idée folle qui m’a traversé l’esprit?  Pourquoi est-ce que ça ne le serait pas?  Après tout le but était de résoudre cette enquête, pas de tout vérifier toute seule avant d’énoncer une théorie.


-En fait je me demande si ce fantôme n’est pas celui d’un séide mort il y a quelques siècles.  Sa présence stromique est très forte alors qu’elle est sensée s’estomper au fil du temps, c’est peut-être un signe qu’il avait la double aura.  D’un autre côté je n’ai jamais entendu parler  d’un fantôme d’un séide, comme si les deux concepts étaient incompatibles.


Je me tais pour la laisser se faire sa propre opinion sur ma théorie et je sors un appareil photo pour photographier la scène de l’apparition. C’est dans des moments comme ça que le métier de séide-enquêteur ressemble le plus à celui d’enquêteur de police: j’ai l’impression de prendre des photos d’une scène de crime.  Le soleil n’est pas encore tout à fait levé mais le ciel s’est encore éclairci et à travers les vestiges de ce qui devait jadis être une fenêtre je vois que l’horizon se pare d’une teinte rosée.  Etrange, le soleil ne se lève pas si tôt à cette saison…  Je regarde ma montre et…sursaute: alors qu’elle n’a eu l’air de durer que quelques minutes l’apparition a duré plus de deux heures, il est déjà 7h du matin.  Comme si la vue de cette heure rappelait que le matin on prend un petit-déjeuner à mon ventre il se met à gargouiller.  Je me promets de faire une halte petit-déjeuner dès qu’on aura fini nos observations ici.
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 2 957
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 161

MessagePosté le: Sam 22 Mar - 14:02 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-C’est plus que probable, ce fantôme nous a donné pas mal d’indices, j’ignore si c’est volontaire mais si ce n’est pas le cas le hasard fait bien les choses.
Je dévisageai Sylvia, surprise. A la Confrérie, au fil de mon apprentissage, j'avais appris à ne pas croire au hasard.
-Comment ça, volontaire? Il... il aurait su qu'il allait devenir un fantôme?
Je n'étais pas sûre de comprendre et j'avais peur d'avoir dit une énormité. Pour cela, il aurait d'abord fallu que le garde croie aux fantômes, ce qui était loin d'être évident de son temps... Ou qu'il sache manipuler la trace de lui qui resterait dans le monde des vivants, ce qui était, à ma connaissance, impossible.
-En fait je me demande si ce fantôme n’est pas celui d’un séide mort il y a quelques siècles.  Sa présence stromique est très forte alors qu’elle est censée s’estomper au fil du temps, c’est peut-être un signe qu’il avait la double aura.  D’un autre côté je n’ai jamais entendu parler  d’un fantôme d’un séide, comme si les deux concepts étaient incompatibles.
Je comprenais mieux ce que Sylvia voulait dire par "volontaire". Un fantôme ancien séide... C'était une possibilité.
La jeune séide prit son appareil photo, qui avait l'air parfaitement normal par rapport à l'équipement que nous avions utilisé plus tôt, et photographia la pièce.
-Tu... Vous pensez que si c'est le cas, ce qu'il n'a pas réussi à faire, ce qu'il a échoué, c'était une mission pour l'Organisation? questionnai-je.
J'avais spontanément tutoyé la jeune femme avant de me reprendre : je n'étais qu'une apprentie et je ne voulais pas lui manquer de respect. Dans le doute, et en rougissant de ma maladresse, j'avais décidé de la vouvoyer.
Sylvia regarda sa montre, et son estomac gargouilla. Je souris. Je n'avais pas vraiment faim, j'étais trop fatiguée, ou peut-être remuée, pour ça, mais il était tard, à présent. Enfin, tard par rapport à l'heure où nous étions arrivées. J'avais un peu l'impression de flotter, ou peut-être de rêver. Je détestais les effets secondaires de la fatigue.
- Il y a encore des choses à faire ici ou on a terminé les mesures? demandai-je.
Ma question subsidiaire était "On range le matériel et on retourne à la voiture?", mais je ne voulais pas paraître grossière, alors je m'abstins de la penser.
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou et Yann Leguardian!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Sam 12 Avr - 09:35 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-Tu... Vous pensez que si c'est le cas, ce qu'il n'a pas réussi à faire, ce qu'il a échoué, c'était une mission pour l'Organisation? 



Le bafouillement en début de phrase ne m’échappe pas et me donne envie de sourire, c’est rare que quelqu’un me vouvoie.  Rare et amusant.  Quand à sa supposition elle ne m’a pas vraiment traversé la tête mais c’est une piste à ne pas écarter, une bonne enquête commence d’abord par l’énumération de toutes les possibilités.


-Tu peux me tutoyer tu sais.  Quand à une éventuelle mission pour l’Organisation c’est possible, et si c’est le cas l’enquête sera facilitée puisqu’il y a de fortes chances que cette enquête ait été consignée dans les archives.


L’idée prend forme dans ma tête en même temps que mes lèvres composent cette phrase si bien que je ne sais pas exactement à qui je m’adresse: à Clara ou à moi?  Un peu aux deux sans doute, je réfléchis à la commanderie la plus proche.  C’est celle de Bruxelles bien sûr, la Belgique n’en comptant qu’une mais ici et là se trouvent aussi quelques pieds-à-terre de l’Organisation qui, sans être de véritables commanderies, sont plus proches et plus pratiques.  Ces pieds-à-terre servent pour la plupart de prétexte aux apprentis pour occuper leur après-midi (club de sport, mouvement de jeunesse, …) mais on y a aussi accès aux archives locales (souvent plus détaillées que celles de la commanderie).  J’ignore si pareil système existe partout dans l’Organisation, mais en tout cas il est bien pratique pour ceux qui se trouvent au fin fond des Ardennes ou en pleine Campine.


- Il y a encore des choses à faire ici ou on a terminé les mesures? 


J’émerge de mes pensées, je pense avoir trouvé le bon endroit et puisqu’il n’y a plus rien à faire ici on n’a aucune raison de s’attarder.


-Non, c’est bon, on peut y aller.


Quelques instants plus tarde nous sommes de retour dans la voiture, je prends la route en direction d’une académie de musique où l’Organisation a une branche et j’explique ce que j’ai en tête à Clara:


-À une vingtaine de kilomètres il y a une des branches de l’Organisation, ce n’est pas vraiment une commanderie mais c’est de là qu’on envoie les apprentis à la commanderie de Bruxelles alors que leurs parents les croient en train de faire du sport, de jouer de la musique ou un truc dans le genre (du moins les parents pas CI).  On y trouve aussi les archives locales et je me dis qu’on pourrait y trouver des informations intéressantes, ça vaut le coup d’essayer.  Sans compter que la plupart ont aussi une cafèt où on pourra prendre un vrai petit-déjeuner.



PS: Désolée c'est trèèèès lent, si tu veux n'hésite pas à le faire avancer un peu plus vite, j'ai coupé ici pour avoir ta réaction à cette suggestion c'est tout Wink
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 2 957
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 161

MessagePosté le: Sam 12 Avr - 20:42 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

-À une vingtaine de kilomètres il y a une des branches de l’Organisation, ce n’est pas vraiment une commanderie mais c’est de là qu’on envoie les apprentis à la commanderie de Bruxelles alors que leurs parents les croient en train de faire du sport, de jouer de la musique ou un truc dans le genre (du moins les parents pas CI).  On y trouve aussi les archives locales et je me dis qu’on pourrait y trouver des informations intéressantes, ça vaut le coup d’essayer.  Sans compter que la plupart ont aussi une cafèt où on pourra prendre un vrai petit-déjeuner.
-Ca me va très bien! répondis-je en me calant contre la portière dans la voiture.
Rien qu'à l'idée de nous rendre dans un endroit chauffé et de manger un petit-déjeuner, j'étais enthousiaste.
Bercée par la voiture qui avançait, Sylvia au volant, et par le déroulement régulier du paysage, je m'endormis, la tête contre la vitre.
Je me réveillai lorsque le véhicule s'arrêta, à moitié en sursaut, en contemplant l'endroit où nous étions arrivées. Sylvia s'était garée sur une place de parking le long d'un bâtiment plutôt grand, de couleur claire sous le soleil qui s'était levé à présent. Nous étions dans une rue sans doute au milieu d'une petite ville, avec des immeubles de deux ou trois étages autour de nous, ce qui contrastait avec le contexte rural de notre début d'enquête.
Nous nous dirigeâmes vers l'entrée du bâtiment, au-dessus de laquelle était écrit en grosses lettres bleues sur panneau blanc Académie de musique. Sylvia franchit les portes vitrées et je la suivis en regardant autour de moi. Le hall d'entrée aurait pu être celui de n'importe quelle école de danse ou de musique : quelques chaises, trois plantes vertes en pot alignées le long d'un mur blanc, des prospectus pour des concerts ou des cours de trombone sur une étagère. Un couloir laissait voir des portes fermées, sans doute des salles de musique. Tout à coup, une femme d'une quarantaine d'années, aux cheveux roux noués en queue-de-cheval, sortit de l'une des pièces et se dirigea vers nous. Une médaille de saint Georges dorée était attachée à son cou.
-Vous cherchez quelqu'un? interrogea-t-elle.
-Non, plutôt quelque chose, répondis-je.
Après un regard interrogateur vers Sylvia, je poursuivis:
-On aimerait consulter les archives locales pour une enquête... Et, euh... Prendre le petit déj? complétai-je mentalement.


Hors RP : oh, ça me va comme rythme! Enfin, là, je n'ai pas trop avancé non plus, mais je ne voulais pas te faire agir...
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou et Yann Leguardian!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Lun 26 Mai - 17:11 (2014)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette Répondre en citant

Pour une fois mon gps nous guide par le chemin qui est probablement le plus court vers notre destination sans demander de passer par des propriétés privées ou autres.  Bientôt nous voilà arrivées et nous sortons de la voiture pour entrer dans un bâtiment portant l’enseigne « Académie de musique ».  Je me rappelle alors que j’ai laissé à la maison le pense-bête où j’avais noté où se trouve l’entrée de cette annexe de l’Organisation.  et flute, c’était troisième ou quatrième porte à gauche?  Cinquième peut-être?  Heureusement ma bonne étoile me donne un coup de pouce et à peine entrées nous voyons arriver une séide rousse d’une quarantaine d’années.  Ouf, elle est sur le qui-vive constamment ou quoi?  Quoi qu’il en soit ça m’arrange.


- Vous cherchez quelqu'un?

- Non, plutôt quelque chose.


Cet échange entre la séide et Clara me fait sourire, il arrive tellement souvent qu’on ait l’ordre inverse et pour une fois qu’on me demande si je cherche quelqu’un je cherche quelque chose.  Clara m’interroge du regard et je lui fais signe de continuer.


- On aimerait consulter les archives locales pour une enquête... Et, euh... Prendre le petit déj?


Cette dernière partie n’a pas été prononcée à haute voix et pourtant je l’entends, au sourire qui éclaire le visage de notre interlocutrice je comprends qu’elle l’a entendue aussi. 


- Il me semble qu’on devrait pouvoir arranger ça…pour les deux, ajoute-t-elle avec un clin d’oeil.  Je ne peux m’empêcher de l’admirer car à la voir on ne dirait pas qu’elle s’est levée aux aurores, ce qui doit pourtant être le cas puisqu’elle est déjà là à cette heure.  Elle tourne ensuite les talons en nous faisant signe de la suivre et nous guide dans le dédale qui compose cette académie.  Bon sang, même ici il y a de quoi se perdre, c’est pas possible!  Après avoir tourné plusieurs fois et pris deux escaliers différents, elle entre dans ce qui ressemble à une salle de réunion et contourne sans hésiter une énorme table pour se diriger vers des casiers, apparemment destinés aux membres du personnel.  Elle sort une clef de sa poche et donne un tour à la serrure d’un casier sur lequel est marqué le nom de Mathilde Loiseau.  Dès qu’elle a lâché sa clef, le pan de mur où se trouvent les casiers pivote et dévoile l’entrée secrète permettant d’accéder à la partie dédiée à l’Organisation.  Elle retire sa clef et entre avec nous à sa suite.  Derrière nous le mur se referme et nous nous trouvons plongées dans l'obscurité le temps qu’elle appuie sur un interrupteur.  Nous nous trouvons dans une espèce de couloir avec au bout une unique porte.  Une fois cette porte franchie nous tombons sur une salle de taille moyenne à grande ressemblant à la cafèt du Musée Magritte ou du Louvre mais avec une rangée d’une dizaine d’ordinateurs et autant ou plus de bibliothèques au fond.  J’aime cet endroit.  Notre guide/hôtesse se tourne vers nous.


- Oups, désolée, j’ai oublié les présentations!  Mon nom est Mathilde Loiseau mais j’imagine que vous l’aviez deviné.


Ce à quoi je réponds:


- Enchantée, je suis Sylvia Leloup, de la commanderie de Bruxelles.


Nous sommes seules dans cette pièce, probablement à cause de l’heure, les gens normaux sont au lit en ce moment!  Une délicieuse odeur de boisson chaude me caresse soudain le nez, elle vient de ce qui ressemble à un bar et vers lequel Mathilde se dirige.  Yesss, rectification: j’adore cet endroit!
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:07 (2016)    Sujet du message: Rencontre (encore une!) Clara-Ciboulette

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> Quêtes & Enquêtes -> Salle des RPG -> RPG : à vos claviers ! Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com