forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum
forum officiel de strom la saga littéraire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Mes scribouillages
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> La cafétéria -> Salle Extérieure -> Ecriture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 17:06 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

Comme j'écris beaucoup sans écrire un seul livre je crée ce sujet pour mettre tous les textes ou bouts de textes que j'écris.  

Qui sait, peut-être que ceci me motivera et que je finirai par écrire un livre entier?


-----------------------------------------------------------------------------------------












"Un petit pas pour l'homme, un bond de géant pour l'humanité."  En disant ces quelques mots Amstrong était passé à la postérité.  J'essayai de me l'imaginer descendant un à un les échelons qui le mènent de la fusée à la lune.  J'imaginai l'excitation et le bonheur qu'il devait ressentir.  Peut-être ressentait-il une petite pointe d'anxiété?  Je l'ignore.  Je n'avais jamais rencontré Amstrong et ne le rencontrerai jamais.  Je ne pourrai jamais lui dire que je l'ai toujours admiré, qu'il a toujours été mon héros, aujourd'hui plus que jamais.  À l'instant même je me sentais comme lui partant pour la lune, remplie de doutes et d'hésitation.  Ceux que l'on ressent quand on s'attelle à une tâche colossale sans savoir ce qui nous attend.  Je ne suis pas un astronaute de la nouvelle génération comme on pourrait le penser en lisant ce texte.  Je suis une ado normale et je m'apprête à ranger ma chambre. 


 
 
 
 
 
 
 
 


----------------------------------------------------------------------------------------- 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour une fois je m'attaque au fantastique.  Ce texte est entièrement de moi et j'y tiens beaucoup alors pas touche!




Depuis des heures je suis assise dans les hautes herbes, le vent de la nuit caresse ma peau et je resserre mon manteau autour de moi.  La fatigue commence à se faire sentir mais je n'y prête aucune attention.  Je me suis levée très tôt pour LE voir une dernière fois, je sais qu'après ce sera fini.  
Je l'ai vu pour la première fois par hasard, un matin de mai où je m'étais levée tôt exceptionnellement.  Depuis je viens le voir tous les jours.  J'aime le voir prendre son envol dans un tourbillon de couleurs chatoyantes, entendre son cri qui marque pour moi le commencement d'une nouvelle journée.


Enfin je perçois un mouvement alors que le ciel se colore de rose.  Fidèle au rendez-vous il apparaît, comme sorti de la terre.  Là où une minute auparavant il ne semblait y avoir que de la terre il se dresse, fier et beau.  Comme chaque matin je le contemple, comme chaque matin je rêve de toucher son plumage chatoyant.  Comme chaque matin il fait sa toilette et comme chaque matin il s'envole.  Comme chaque matin j'entends son cri mais cette fois-ci c'est spécial, c'est la dernière fois.  Il semble le savoir et au lieu de disparaître dans les nuages il tourne d'abord au dessus de moi comme pour me dire au revoir.  J'agite la main dans sa direction et il pousse une dernière fois son cri avant de disparaître pour de bon dans les nuages où il aura désormais son nid.


D'un pas hésitant je me dirige vers l'endroit où il apparaissait chaque matin, avec le fol espoir d'y trouver son nid.  Entre les herbes et les fleurs sauvages un éclat rouge m'attire.  Je me penche, tends les doigts et saisis l'objet.  C'est une superbe plume rouge, or et émeraude, cadeau d'adieu de "mon" oiseau.  Sans un bruit je sens cette plume se fondre en moi.  Je deviens plus petite, mon corps se couvre de plumes rouge, or et émeraude.  Mes ailes battent et je décolle vers les nuages pour LE rejoindre.  Je pousse un cri de joie et vole à tire d'aile vers mon merveilleux phénix.
 


 
 
 
 
 
 
 
 
-----------------------------------------------------------------------------------------
 
 
 
 
 
 
 
           
 
 
 
 
 
 
 
 
Un vide, un manque, quelque chose qui devrait être là et n'y est pas.  Voilà ce que je ressens, voilà ce que je vis.  Là où il y avait de la lumière tout est plus sombre.  Les feuilles rouges et or de l'automne me semblent plus ternes.  Les gouts et odeurs semblent moins puissants.  Tout a un gout de mélancolie, un gout de perte. 
 
 
 
 
 
 
 
 
J'ai passé une année avec toi.  Je me sentais libre, heureuse, prête à tout affronter.  J'avais le sentiment que rien ne nous séparerait, que nous serions toujours là l'un pour l'autre.  Depuis le premier jour je t'aime et je ne peux me passer de toi, j'ignore si c'était le cas pour toi mais tu faisais bien semblant.  Je te revois, je revois encore et encore les mêmes photos de ces instants magiques et mon coeur devient lourd. 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce texte est pour toi, mon grand amour, coquin, pas facile et pourtant avec un coeur d'or.  J'aimais ta robe grise parsemée de petites taches, tes farces quand, alors que nous marchions tranquillement.  Alors tu faisais un petit saut et partais tête baissée au galop et je riais. 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce texte est pour toi aussi, mon poney de coeur.  Toi qui au lieu d'être un poulain foufou comme ceux de ton âge m'as tout appris avec patience, sans me reprocher mes erreurs.  Toi qui m'as fourni une quantité énorme de sensations fortes et que j'ai aimé jusqu'au dernier instant.  D'ailleurs je t'aime toujours mais cet amour est impossible car tu es passé de l'autre côté. 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce petit texte était pour un poney que j'ai aimé et qui a été vendu puis m'a quitté et un autre, mon professeur et ami qui est décédé à l'âge de 7 ans des suites d'un cancer. 
 
 
 
 
 
 
 
 
JE VOUS AIME ET VOUS AIMERAI TOUJOURS!!! 
 
 
 
 
 
 
 
 
       
 
 
 
 
 
 
 
 
-----------------------------------------------------------------------------------------
Prologue: - Bienvenue à Volterra chers amis.

Celui qui avait prononcé ces mots était bizarre, ses yeux étaient trop rouges et sa peau trop blanche. Tout mon être me disait de fuir, de quitter cet endroit au plus vite. Quand je voulus me retourner un homme m'empoigna d'une main de fer qui m'empêcha tout mouvement et j'entendis la lourde porte se refermer. Je regardai mes amis qui n'avaient pas perçu mon malaise et photographiaient tout autour d'eux.

Alors, lentement, tels des serpents hypnotisant leur proie sans défense ils se rapprochèrent chacun de l'un de nous. Les femmes se dirigeaient vers les jeunes hommes et les hommes vers les femmes. Beaucoup étaient sous le charme et je voyais que le monde extérieure ne comptait plus pour eux, ils étaient immobiles. Celui qui se rapprochait de moi ne semblait pas avoir perçu ma méfiance. Pourtant, plus il approchait, plus je reculais. Je me sentais traquée, impuissante. Soudain il bougea à une vitesse incroyable et me saisit. J'essayai de me libérer de sa poigne mais sans serrer fort il me tenait et ne me lâcherait pas.
- Alors ma jolie, de qui as-tu peur?
Demanda-t-il, une lueur d'amusement dans la voix.
Il passa sa main sur mes chevaux et inspira un bon coup:
- Tu sens très bon.
Je savais qu'il était un tueur et que ma résistance l'amusait. Pourtant je ne supportais pas l'idée de me laisser faire. Je luttai encore quelques instants puis son visage s'approcha du mien, mon coeur battit plus fort et autour de moi j'entendis les cris de douleur de mes amis. Il s'approcha de ma gorge et une douleur intense, pire que tout ce qui est descriptible me submergé. Je ne pouvais pas bouger et même mes cordes vocales semblaient tétanisées. Je sentais qu'il me vidait de mon sang et que la vie me quittait.


Tout d'un coup il me lâcha. Je sentais un dernier reste de sang couler dans mon corps. Mon coeur battit encore quelques instants puis s'arrêta, pour toujours.



C'est un début de fan fiction que je ne continuerai probablement pas. Qu'en pensez-vous? Reconnaissez-vous la série d'origine?


-----------------------------------------------------------------------------------------


Cette fois-ci je poste un texte que j'ai dû écrire pour le cours d'anglais.  Je le poste afin d'avoir votre avis sur mon niveau d'anglais (qui n'est pas fabuleux) mais aussi sur le texte en soi.  Pour ceux qui n'ont pas envie de se prendre la tête avec de l'anglais le second texte est le même est en français Wink


Le but du devoir?  Ecrire un texte de 10-15 lignes à propos de Robin de Bois sous n'importe quelle forme (poème, chanson, rédaction, journal, avis de recherche,...)  Je précise que j'ai un peu dépassé et que je me suis retrouvée avec 16 lignes.  Embarassed


Hy, my name is Little John and today is a very bad day for England.  Today the King is dead, the Sheriff of Nottingham and Prince John have the power and we are outlaws again.  King Richard did forgive Robin and all of us but the Sheriff and Prince John didn't.  Now we are going to the Sherwood Forest to stay there for the rest of our life.  The town is no longer safe for us.  Fortunately no one has found the camp.  The huts and the weapons are on their place and the camp looks like when King Richard was on crusade.  Now we are ready to take from the riches to give to the poors.  Here we go again!




Salut, mon nom est Petit Jean et aujourd'hui est un mauvais jour pour l'Angleterre.  C'est aujourd'hui que le roi est mort, le shérif de Nottingham et le prince Jean ont le pouvoir et nous sommes à nouveau des hors-la-loi.  Le roi Richard a pardonné à Robin ainsi qu'à chacun de nous mais pas le shérif ni le prince Jean.  Nous partons maintenant vers la forêt de Sherwood pour y passer le reste de notre vie.  La ville n'est plus sûre pour nous.  Heureusement personne n'a trouvé notre camp.  Les huttes et les armes sont toujours à leur place et le camp est le même que quand le roi Richard était en croisade.  Nous sommes maintenant prêts à prendre aux riches pour donner aux pauvres.  C'est reparti!




Je sais que la version en français s'écarte un peu de la version anglaise, c'est juste pour faire des phrases meilleures et parce que je suis plus à l'aise en français.  Combien me donneriez-vous si vous étiez prof?  N'hésitez pas à coter sec parce que le prof le fait aussi (mais expliquez pourquoi vous me donnez ce point)



-----------------------------------------------------------------------------------------


Le ciel d'un noir d'encre est illuminé régulièrement par de brefs flash de lumière vive.  Mon chien hurle à la mort dans le froid mordant de la nuit.  À l'intérieur tout le monde crie et se jette dans les bras des autres.  La confusion est à son comble.


Bref: Nous sommes le 1er janvier à 0h00.



-----------------------------------------------------------------------------------------

Cette fois-ci il s'agit de l'histoire d'une chatte ayant vécu dans un clan un peu comme la guerre des clans mais avec quand même quelques différences.

NAISSANCE:
La petite chatte sortit de la torpeur qui l'avait jusqu'ici habitée. Sous son corps elle sentait un matelas douillet et au dessus d'elle un souffle chaud. Son oreille percevait des frottements dus au déplacement d'autres corps et le respiration régulière et calme d'un animal plus gros qu'elle. Soudain son nez fut libéré et elle fut assaillie par un flux d'odeurs diverses indéfinissables. Elle sentait l'odeur humide des sous-bois, celle douce de ses frères et soeurs et celle plus forte de sa mère. Une odeur plus sucrée et attirante éclipsa toutes les autres. et d'instinct elle rampa vers la source de cette odeur. Ses lèvres tâtonnèrent puis trouvèrent ce qu'elles cherchaient. La petite chatte se mit à téter goulument. C'est alors que Patte Robuste entra. Il trouva sa compagne occupée à lécher ses petits. Il savait en partant chasser que c'était pour bientôt et voulait partir chercher de l'aide mais sa campagne l'en avait dissuadé et s'était bien débrouillée toute seule. Il posa un campagnol devant elle en miaulant: "Tu leur as déjà trouvé un nom?" Brin de Romarin acquiesça: "La plus claire s'appelle Soie, le gris Orage, le tigré Souffle et la plus petite s'appelle Coeur." Patte Robuste prit une bouchée de son campagnol puis approuva: "Ces noms leur vont comme un gant." Brin de Romarin sourit et Coeur, rassasiée s'assoupit.

ENFANCE:
Coeur venait d'avoir six lunes et sa mère l'avait emmenée pour la première fois explorer la forêt, conformément à la tradition. Elle et son frère, Orage avaient été subjugués par la beauté et la richesse de ce lieu magique mais sa soeur, Soie avait été plus effrayée qu'autre chose. Comme habitude quand elle pensait à son frère et à sa soeur un étrange sentiment se glissa dans son esprit, le sentiment qu'il manquait quelque chose, que ce n'était pas complet. Normalement c'était son père qui aurait dû s'occuper d'Orage mais il avait perdu la vie en se battant contre un renard quelques lunes plus tôt. Sa bande était rentrée en portant sa dépouille et malgré son jeune âge Coeur avait compris qu'il ne se relèverait plus.
8 lunes: Après deux lunes d'apprentissage Coeur savait ce qu'elle voulait devenir: chasseresse et guerrière. Le combat et la course pour attraper une proie la grisaient et rien n'aurait pu lui faire plus plaisir que de défendre le clan au péril de sa vie. Orage avait choisi la même voie tandis que la belle et mesurée Soie avait choisi la voie du conseil afin de conseiller le chef et de s'occuper de gérer la cohésion du clan en temps de crise. Malgré qu'elle ne comprenne pas le choix de sa soeur Coeur était heureuse pour elle tant que cette voie lui plaisait.
17 lunes: Aujourd'hui Soie avait officiellement terminé son apprentissage et était passée au rang de membre à part entière du conseil sous le nom de Pelage de Soie. Coeur ne savait pas qui d'elle ou d'Orage avait crié le plus fort quand Pelage de Soie s'était inclinée puis relevée pour aller prendre sa place dans le conseil mais une chose est sure: personne n'avait crié plus fort qu'eux!

DRAME:
Ayant presque fini son apprentissage Coeur se baladait seule dans la forêt, songeant à ce qu'elle ferait après avoir reçu son nom. Peut-être partirait-elle explorer le monde comme son frère Bourrasque d'Orage ou se contenterait-elle de rejoindre la bande de sa meilleure amie Douce Brise. Plongée dans ses pensées elle s'éloignait de plus en plus du camp et se retrouva dans une partie de la forêt qu'elle n'avait jamais explorée. Cela ne l'inquiétait pas car elle se battait très bien et ne craignait pas de se perdre grâce à son sens de l'orientation très développé. Soudain le bruit d'un combat attira son attention, elle reconnu sans problème le miaulement d'un chat puisque c'était celui de sa mère! Courant aussi vite qu'elle le pouvait elle fonça vers l'endroit d'où provenaient les miaulements. Lorsqu'elle se trouva dans la place elle eut juste le temps de voir la queue d'un chat qu'elle connaissait bien disparaître dans les fourrés: Crocs d'Acier, un des chats les plus arrogants de la horde, elle n'accorda que peu d'importance à ce chat pour chercher sa mère des yeux. Alors elle la vit, sa mère gisait au milieu de la clairière, le corps disloqué et couvert de plaies. Un filet de sang s'échappait de sa gorge et sa respiration était sifflante.
- MAMAN!
Hurla la petite chatte, bouleversée. Brin de Romarin souleva péniblement la tête:
- Coeur, que fais-tu ici?
- Je me promenais et quand j'ai entendu le combat j'ai accouru.
- Ecoute-moi bien, je n'en ai plus pour longtemps et tu le sais mais promets-moi quelque chose.
- Tout ce que tu veux!
- Ne cherche pas à me venger, protège ta soeur et protège-toi.
- Mais enfin je ne peux pas laisser cet assassin s'en tirer comme ça!
- Ne t'en fais pas, je m'occuperai de lui.
- Comment, quand tu seras morte tu ne pourras plus rien!
- Détrompe-toi, les chats morts sont même plus puissants que les chats vivants.
- Je te promets maman de veiller sur Pelage de Soie, mais si Crocs d'Acier ose la toucher je le tuerai comme il t'a tuée.
- Et veille sur toi ma fille, je sais que tu seras une chatte exceptionnelle, tu en es déjà une, je suis très fière de toi et je veillerai toujours sur toi, jamais je ne te laisserai tomber.
La respiration de Brin de Romarin se faisait de plus en plus difficile et dans un dernier effort elle articula:
- Je m'envole rejoindre ton père et ton frère.
- Bourrasque d'Orage?
- Non, Souffle.
Et la chatte expira pour la dernière fois, ses yeux se fermèrent et ses muscles se relâchèrent. Une larme coula le long de la joue de Coeur et un souffle de vent l'emporta avant qu'elle ne touche le sol. Le coeur de la jeune chatte saignait mais impossible de verser d'autres larmes.

DEPART:
Depuis la mort de sa mère le comportement du clan avait changé par rapport à Coeur, d'abord les membres éprouvèrent de la pitié pour cette orpheline et sa soeur. Puis des phénomènes étranges se produisirent: Crocs d'Acier commença à faire des cauchemars et à se réveiller en sueur en pleine nuit. Puis, des marques de griffes apparurent juste là où il avait porté le coup fatal à Brin de Romarin. Alors Coeur sut que sa mère avait entamé sa vengeance. Depuis la mort de sa mère Pelage de Soie commençait à être distraite, elle oubliait les règles fondamentales du clan, oubliait les réunions du conseil, bref: elle perdait la raison! Coeur était persuadée que ceci était dû à Crocs d'Acier mais comment le prouver quand on n'est même pas encore une guerrière et que celui que vous soupçonnez est le second du chef?

Un jour alors qu'elle se promenait dans le clan elle surprit une discussion entre deux chats:
- Et j'ai entendu dire que Coeur avait jeté un sort sur Crocs d'Aciers et sa soeur.
- Le choc a dû la rendre folle!
- Je serais toi j'éviterais d'avoir affaire à elle.
- Je ne comprends pas que le conseil tolère encore sa présence.
- Parce que sinon sa soeur partirait avec elle et il faut la protéger.
- Ah oui, pauvre Pelage de Soie!
Mortifiée par ce qu'elle venait d'entendre Coeur s'enfuit dans la forêt sans bruit et se promit de ne plus faire confiance à quiconque. Plus tard lors de son retour au clan elle fut surprise par l'effervescence inhabituelle et comprit qu'on préparait un passage au rang de membre à part entière du clan. Curieuse de savoir de qui il s'agirait elle attendit venir le soir avec impatience. Quelle ne fut pas sa surprise quand, au lieu de leur chef ce fut Crocs d'Acier qui prit la place centrale du conseil et déclama d'une voix forte:
- Nous sommes réunis sous les étoiles en cette nuit pour célébrer le passage en tant que membre à part entière de notre clan de l'un de nos petits.
Il fit une pose avant de poursuivre:
- Coeur, fille de Brin de Romarin et Patte Robuste, approche.
En voyant le sourire torve de Crocs d'Acier Coeur sut qu'il mijotait quelque chose. Elle s'avança néanmoins jusqu'au milieu du cercle et s'assit. Alors Crocs d'Acier annonça:
- Coeur, alors que les autres chatons profitent d'une petite vie douillette et sans soucis ton père te fut arraché. Alors que tu n'étais même pas encore guerrière ta mère nous quitta aussi. Pour rappeler à tous les épreuves affreuses que à ton si jeune âge tu as déjà dû affronter le conseil te donne le nom de Coeur Brisé.
À ces mots Coeur Brisé bondit, tout son être protestait: comment mieux blesser quelqu'un qu'en lui attribuant un nom qui toute sa vie et même après lui rappellerait ses malheurs? Crocs d'Acier l'observait, espérant probablement la voir pleurer, supplier le conseil de lui donner un autre nom mais elle n'en fit rien. Les yeux secs et lançant des éclairs elle fendît la foule pour quitter l'assemblée. Personne ne scanda son nom, personne ne la félicita, Crocs d'Acier jubilait.

Plus tard dans la nuit quand Coeur Brisé regagna le gîte des guerriers où elle dormirait désormais personne ne se leva pour l'accueillir et elle se trouva elle-même un nid douillet à l'écart des autres. À peine avait-elle fermé les yeux que sa mère apparut.
- Maman? Tu es de retour?
Demanda la jeune chatte incrédule.
- Hélas non ma chérie, je veille toujours sur vous mais ne peux t'apparaître que le temps de ce rêve.
- Alors je veux que ce rêve n'ait pas de fin.
- Enfin sois raisonnable, pense à ta sœur!
À la pensée de sa sœur qui sombrait dans la folie le cœur de Cœur brisé se serra.
- Écoute ma fille, je suis venue te prévenir que de grands changements sont sur le point de se produire. Pour votre sécurité toi et Pelage de Soie devez partir immédiatement sans quoi il sera trop tard.
- Mais enfin si nous mourons ce n'est pas grave: nous te rejoindrons.
- Votre destin n'est pas de mourir si jeunes, vous devez partir et vivre votre vie ailleurs.
Sans laisser le temps à Cœur Brisé de répondre Brin de Romarin s'approcha de sa fille et se frotta contre elle comme elle le faisait quand sa fille avait du chagrin quand elle était petite.
- Adieu ma fille, sois brave et vaillante comme la lionne.
À ces mots elle disparut et Cœur Brisé se réveilla en sursaut. Elle savait que ce rêve n'était pas un rêve banal, sa mère était réellement venue la prévenir. Ayant perdu le sommeil elle se leva et ses pas la conduisirent devant la grotte qu'occupait Ciel Couvert, leur chef. Bien que cela n'était pas permis Cœur Brisé entra.
- Je t'attendais.
La voix de Ciel Couvert résonnait étrangement dans la pénombre.
- Elle t'a aussi rendu visite n'est-ce pas?
Étonnée que sa mère rende visite à leur chef Cœur Brisé acquiesça.
- J'ai été aveuglé par le chagrin de sa perte et n'ai pas été un bon meneur pour le clan, j'aurais du comprendre dès le départ qu'elle n'était pas morte par accident.
Étonnée par cette révélation Cœur Brisé se demanda quelle était la nature de la relation entre sa mère et le chef de son clan.
- Tu parles d'elle avec tant de ferveur, comment se fait-il que tu lui portes tant d'amour?
- Je l'aimais et l'aime toujours comme un frère aime sa sœur.
Sa sœur? Le chef de son clan était également son oncle? Sa surprise eut se voir car Ciel Couvert esquissa un pâle sourire.
- Avant votre naissance tes parents et moi avons convenu de vous cacher votre lien de parenté avec moi pour que ça ne vous monte pas à la tête.
- Pourquoi le dis-tu maintenant?
- Toi et ta sœur allez devoir partir alors pourquoi vous le cacher? Adieu et sois forte Cœur de Lionne.
Elle tourna les talons puis revint sur ses pas.
- Comment m'as-tu appelée?
- Cœur de Lionne, c'est le nom que je comptais te donner depuis toujours et que ta mère voulait aussi te donner.
Alors, sachant qu'il n'y avait plus rien à dire Cœur de Lionne se dirigea vers l'endroit où dormait sa sœur.
- Pelage de Soie, réveille-toi, on s'en va.
Pour la première fois depuis des lunes le regard éteint de sa sœur s'éclaira.
- Ça fait un temps fou que j'attends que tu dises ça!
Pour la première fois depuis des lunes Cœur de Lionne crut qu'un avenir meilleur pouvait s'offrir à elles. Alors elles partirent et au moment même où elles disparurent dans les fourrés l'aube commença à poindre sur une ère nouvelle.

ERRANCE:
Cela faisait plusieurs lunes que Cœur de Lionne voyageait sans se poser à un endroit précis. La vie de nomade et de solitaire lui plaisait bien et elle ne voulait l'abandonner pour rien au monde. À peine quatre lune plus tôt elle et sa sœur avaient croisé un solitaire et dès le départ Cœur de Lionne avait senti qu'il y avait quelque chose entre Pelage de Soie (qui avait à nouveau toute sa tête et sa joie de vivre) et ce beau matou. Ils avaient voyagé un moment ensemble puis Cœur de Lionne s'était séparée de sa sœur et de son nouveau compagnon car Pelage de Soie n'avait plus besoin d'elle et en avait assez de voyager constamment. Elle avait trouvé un superbe coin où elle et son compagnon vivaient désormais.
Perdue dans sa rêverie Cœur de Lionne mot un moment avant d'identifier l'odeur que le vent charriait: des chats! La Brisé transportait les effluves de quantité de chats, ce coin était clairement habité et pas qu'un peu!



-----------------------------------------------------------------------------------------




Je me souviens, j'étais dans la voiture vers 7h30, c'était un matin d'hiver sombre et froid, l'hiver quoi et j'écoutais les informations.  Ils en ont parlé, ça m'a fait un choc.


Ce drame vous avez dû en entendre parler.  Ca s'est passé il y a pile un an.  Des enfants heureux, fatigués, gentils, pitres, de tout quoi rentraient de classes de neige bronzés par un séjour en montagne et surement enrhumés pour certains.


Et puis c'est le drame: un car qui dévie, 3 secondes fatales, l'impact.  28 personnes ne parleront plus, ne chanteront plus, ne riront plus, n'aimeront plus.  Parmi ces personnes il y a 22 enfants et 6 adultes.


Un de ces 22 enfants, ça aurait pu être ma soeur...


Je voudrais que tous vous ayez une pensée pour ces victimes et pour leurs familles.  Je ne verrai plus jamais la montagne de la même manière.




-----------------------------------------------------------------------------------------



Est-ce trop vous demander
de ne pas vouloir me changer?
Je me trouve bien comme je suis
alors pourquoi pas vous aussi?


Je ne suis évidemment pas parfaite
et j'ai autre chose que vous en tête,
mais d'autres arrivent à m'accepter 
alors pourquoi vouloir me changer?


Je ne demande pas votre amitié
car je ne veux pas qu'on me change.
Je veux juste que vous m'acceptiez
même si vous me trouvez un peu étrange.


Nombreux sont ceux dans mon cas
à qui on demande de "s'adapter".
Surtout ne pliez pas,
personne n'a le droit de vous briser.



-----------------------------------------------------------------------------------------



Le temps semblait suspendu.  L'instant d'avant le monstre liquide déferlait encore sur la petite île et maintenant cette même vague formait comme une montagne translucide, flottant entre ciel et terre.  Cà et là quelques poissons passaient non loin du bord, semblant se demander ce qu'il se passait et pourquoi ils étaient soudain plusieurs mètres au dessus des hommes.  Les hommes justement, parlons-en!  Eux qui criaient de panique il y a quelques secondes étaient bouche bée, immobiles et leurs lèvres s'ouvraient encore sur un cri désormais muet.  La stupeur et l'incrédulité se lisaient sur tous les visages.  Quelques-uns pleuraient à cause de l'angoisse, d'autres versaient des larmes de joie, certains se mirent à rire ou à crier et là, au milieu de cette cohue et repoussant à elle seule les éléments déchainés se tenait une frêle jeune fille qui portait sur ses menues épaules le poids du destin de l'île entière.  Luttant de toute sa force pour concentrer son énergie sur la vague et puisant dans les moindres ressources de son pouvoir.  Lentement, presque imperceptiblement, la vague se mit à reculer.



-----------------------------------------------------------------------------------------


Lentement je quitte mon propre monde
En m’émergeant dans un autre univers
C’est un voyage immobile
Temps, sommeil et faim ne comptent plus
Une quête fictive que je partage
Réel et irréel ne forment qu'un
Et je m’envole dans un ciel d’encre



-----------------------------------------------------------------------------------------


Je n'ai statistiquement aucune chance.  Il manie l'épée depuis qu'il est capable de se servir de ses mains, son corps est sculpté par les innombrables combats qu'il a gagnés et taillé pour ceux à venir.  Sa garde est parfaite, ses gestes précis, sa technique est celle des meilleurs.
Et en face il y a moi.  Moi avec mon corps de gringalet, plus habitué à la fuite qu'au combat, moi dont les mains n'ont pour ainsi dire jamais touché le pommeau d'une épée, moi dont la maladresse n'a d'égale que la poisse.  Aucune chance.
Je me revois acceptant de relever le défi d'Henri, un défi stupide consistant à voler la bourse de cet escrimeur d'élite sans me faire prendre, première partie réussie mais pas la seconde.  Poisse.
Un cercle s'est formé autour de nous, mon adversaire se met en mouvement, j'ai à peine le temps de plonger pour éviter sa lame.  Ma joue brûle, je suis sûr qu'il n'a pas donné tout ce qu'il a sinon je ne serais plus en vie.
Une folle seconde j'envisage de le surprendre, mais mon instinct ou peut-être le peu de bon sens que je possède m'en dissuade.
Alors je fais ce que je sais faire: je fuis ses coups.  Ceux qui nous entourent rient au spectacle d'un jeune garçon plongeant dans tous les sens pour éviter la lame d'un homme dans la force de l'âge.  Ballet grotesque.
Et soudain je dérape dans la boue glissante qui recouvre le sol.  Poisse.  Mon adversaire n'hésite pas, déjà je vois l'acier de sa lame se rapprocher et j'entends son sifflement.  Dans un ultime geste de défense je lève mon arme.  Miracle.  La course mortelle de l'acier s'arrête et tombe par terre, sous le coup de la surprise l'escrimeur a lâché son arme.  
"Sera déclaré vainqueur celui qui gardera son arme en main ou restera en vie."  Il est désarmé, j'ai toujours mon épée.  Je n'avais statistiquement aucune chance.  Je n'ai jamais été à l'école, je ne connais pas les statistiques.



-----------------------------------------------------------------------------------------



Ca y est, c'est le printemps!  La neige fond, l'herbe reverdit, les arbres bourgeonnent (les examens aussi) et nos têtes se tournent vers le ciel pour guetter celui qui marquera le coup d'envoi: le soleil!  Mais après trois mois de repos en faisant le strict minimum et en quittant le boulot tôt le soir pour aller conter fleurette à la jolie étoile de la galaxie voisine, Sa Majesté a un peu perdu la main!
Alors il tâtonne, il essaye un bouton après l'autre et les jours ensoleillé alternent avec les jours mornes et gris, la douceur printanière dispute le titre de température de la saison à la fraicheur matinale.  Et puis comme nous tous le soleil est un peu fainéant sur les bords, il aimait bien les vacances et a du mal à reprendre le rythme.  C'est pourquoi il nous envoie ses amis pour gagner du temps (et des amis il en a!): giboulées d'avril, grêlons, le couple brume et brouillard, le givre matinal, les Saints de Glaces et bien d'autres encore!  
Jusqu'à ce qu'un petit oiseau monte le voir et lui chante la beauté de l'été et des fleurs qui sortent de terre.  Alors le soleil fait place nette, il bazarde ses amis et leur dit au revoir jusqu'à l'année prochaine et brille de tous ses feux sur la terre qui renaît.

_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink

Dernière édition par Ciboulette le Ven 28 Mar - 16:44 (2014); édité 15 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 17:06 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Irlandais22
Chevalier de l'Insolite
Chevalier de l'Insolite

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2012
Messages: 750
Localisation: .
Masculin
Age RPG: 0
Point(s): 113

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 18:22 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

Super le texte , Bravo !
_________________
Parrain de Arthurbruno et de lia et fier de l’être !

Ami de Dylan-79, de quémeneur, de Félinelechat, de Sofia, de Chevalier-Suprême-Shadow et de Clara Quémeneur !

Mon forum : http://l-universdeslivres.xooit.fr/index.php
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 19:12 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

Merci Smile
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Arthurbruno
Sage

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 3 660
Localisation: Planète Terre
Masculin 虎 Tigre
Age RPG: 0
Point(s): 4 751

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 21:15 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

Super drole le texte ! Mort de Rire
_________________




(Suite de la signa) :
Mon livre : http://strom-la-serie.leforum.tv/t2642-L-Hexatriaume.htm
Parrain de florabachfb
Revenir en haut
Sofia
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2012
Messages: 3 050
Localisation: Maroc, Casablanca
Féminin 龍 Dragon
Age RPG: 0
Point(s): 3 678

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 21:23 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

très sympa!
_________________
N°6
Cliquez ici
"Vois-tu, l'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le cœur !" Antoine de St-Exupery.
"Il n'y a qu'une façon d'éviter les critiques : ne rien dire, ne rien faire, ne rien être" Aristote
"Faire rire, c'est faire oublier. Quel grand bienfaiteur sur terre qu'un distributeur d'oubli !" Victor Hugo.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
manon2905
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2012
Messages: 3 472
Localisation: Dans a chancellerie au Louvre ou en mission!
Féminin 兔 Lapin
Age RPG: 0
Point(s): 4 041

MessagePosté le: Sam 11 Aoû - 07:03 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

super texte filleule
_________________
filleule de Sofia (Est ce que quelqu'un peut appeler des personnes en blouse blanche)!
marraine de:
poséidon ,olympe,Junior ,Rosina ,Luna ,Shadow, Ciboulette et Miiss MIstery
ami: De tout ceux qui le souhaitent!
membre de la LDA,
directrice de la commanderie Lorraine
Chancelière sous le nom de numéro11
draco draconem adversus bellat
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Sam 11 Aoû - 07:49 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

Merci à vous trois Smile
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Félinelechat
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 7 625
Localisation: Paris
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Féline
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 35
Point(s): 7 744

MessagePosté le: Sam 18 Aoû - 11:57 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

bravo ciboulette vivement la suite !  Mr. Green  c très drôle  Okay
_________________
Félinelechat alias Numéro 5 et directrice de la commanderie d'île de France
(Mère d'une fille fictive : Blandine)
Marraine de Superbe78, Iron_Delle, Light Strom, Émile et Wayze
Amie de tous ceux qui veulent
Revenir en haut
Clara Quémeneur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2012
Messages: 2 959
Localisation: Quelque part...
Féminin
Prénom/Nom RPG: Clara Quémeneur
Grade RPG: Alchimiste
Age RPG: 30
Point(s): 3 163

MessagePosté le: Mar 21 Aoû - 19:24 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

C'est marrant ! On s'attend à un truc héroïque, et la fin est surprenante et originale... J'aime beaucoup ton texte! ^^
_________________
Est-ce que ce que tu t'apprêtes à répondre est pertinent? Si non, ne réponds pas.

Filleule d'Elenastef et fière de l'être!
Amie de Félinelechat, Sofia, Bouboule, Ciboulette, Irlandais22 et quémeneur. Entre autres.
Marraine de Jüliä, Aquarius, Jeremy alias Hadès, Kinelia alias Margot Fellowes, Wiwi, Flore_66, Ewilan, Selmy, Mathias6255, Aaadrienou et Yann Leguardian!

Numéro 3 à ses heures perdues...

Draco draconem adversus bellat!
Revenir en haut
Arthurbruno
Sage

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 3 660
Localisation: Planète Terre
Masculin 虎 Tigre
Age RPG: 0
Point(s): 4 751

MessagePosté le: Mar 21 Aoû - 19:42 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

Commetn ??? Clara ne fait pas de critique ???? Alors c est que c est vraiment genial !!!! (humour quand tu nous tiens...)
_________________




(Suite de la signa) :
Mon livre : http://strom-la-serie.leforum.tv/t2642-L-Hexatriaume.htm
Parrain de florabachfb
Revenir en haut
Félinelechat
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 7 625
Localisation: Paris
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Féline
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 35
Point(s): 7 744

MessagePosté le: Mar 21 Aoû - 21:04 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

arthur enfin sois sympa avec clara  Okay  mais continue ciboulette  Mr. Green
_________________
Félinelechat alias Numéro 5 et directrice de la commanderie d'île de France
(Mère d'une fille fictive : Blandine)
Marraine de Superbe78, Iron_Delle, Light Strom, Émile et Wayze
Amie de tous ceux qui veulent
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Sam 25 Aoû - 09:21 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

Merci à tous, je suis très flattée Smile
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Félinelechat
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 7 625
Localisation: Paris
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Féline
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 35
Point(s): 7 744

MessagePosté le: Sam 25 Aoû - 12:16 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

tu vas continuer hein ? Mr. Green
_________________
Félinelechat alias Numéro 5 et directrice de la commanderie d'île de France
(Mère d'une fille fictive : Blandine)
Marraine de Superbe78, Iron_Delle, Light Strom, Émile et Wayze
Amie de tous ceux qui veulent
Revenir en haut
Ciboulette
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 810
Localisation: La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin...
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Sylvia Leloup/Numéro 8
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 32
Point(s): 4 266

MessagePosté le: Dim 26 Aoû - 13:13 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

Bien sûr!  Je viens de créer une fan-fiction à propos de Strom que j'ai mise ici
_________________


Ciboulette, alias numéro 8

Heureuse filleule de Manon2905 Smile

Et non moins heureuse marraine de Perceval, d'Eona, de Shashagi, d'Alana Shoowa et d'Ouadrhio Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Félinelechat
Collège des Chanceliers
Collège des Chanceliers

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 7 625
Localisation: Paris
Féminin 虎 Tigre
Prénom/Nom RPG: Féline
Grade RPG: Chancelier
Age RPG: 35
Point(s): 7 744

MessagePosté le: Dim 26 Aoû - 17:09 (2012)    Sujet du message: Mes scribouillages Répondre en citant

Je l'ai vu elle est bien  Okay
_________________
Félinelechat alias Numéro 5 et directrice de la commanderie d'île de France
(Mère d'une fille fictive : Blandine)
Marraine de Superbe78, Iron_Delle, Light Strom, Émile et Wayze
Amie de tous ceux qui veulent
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:50 (2016)    Sujet du message: Mes scribouillages

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum officiel de strom la saga littéraire Index du Forum -> La cafétéria -> Salle Extérieure -> Ecriture Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 1 sur 9

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com